Surprise, la Silicon Valley est l’un des lieux les plus pollués des USA

Spread the love

Si la Silicon Valley est une zone particulièrement connue en Occident car elle accueille de nombreuses entreprises et startups prometteuses, elle l’est beaucoup moins lorsqu’il s’agit de son état de pollution.

En effet, The Atlantic rappelle que le lieu était un centre industriel majeur durant une bonne partie du XXe siècle. C’est durant ces années qu’il a été pollué, une contamination qui n’est toujours pas totalement réglée. À l’époque, la région était surtout exploitée par des entreprises travaillant sur des semi-conducteurs et des microprocesseurs.

Plus globalement, c’est justement cette période industrielle qui fait que la Silicon Valley porte aujourd’hui ce nom, car le mot « silicon » est une référence au matériau « silicium » utilisé pour fabriquer les puces électroniques à l’époque.

La Silicon Valley, un lieu contaminé par des produits toxiques

Désormais, la Silicon Valley est principalement le territoire de grandes entreprises issues des secteurs technologiques. C’est connu, Google est l’une des entreprises les plus populaires à disposer d’un campus dans la Silicon Valley. Ce qui l’est moins, c’est le fait que celui-ci se situe sur un terrain ayant été classé comme Superfund par l’EPA (United States Environmental Protection Agency), une agence dédiée à la régulation des espaces et de la pollution. Parmi ses activités, l’une d’entre elles consiste à classer les terrains selon leur niveau de contamination.

The Atlantic rappelle à raison qu’un incident a eu lieu sur le campus de Google à la fin de l’année 2012, si bien que des vapeurs toxiques sont entrées dans certains des bâtiments de Google. Pour sa part, la firme a déclaré que la pollution du lieu ne mettait pas ses employés en danger.

Au total, plus de 23 sites classés par l’EPA comme Superfund se trouvent dans le comté de Santa Clara, soit un chiffre beaucoup plus conséquent que dans n’importe quel autre comté des États-Unis. Tous ont été classés de la sorte durant les années 1980 et la majorité sont victimes d’une pollution due à des produits chimiques toxiques, à l’exemple du trichloréthylène, un produit qui peut causer des risques de cancer.

Durant ces dernières années, l’EPA et les entreprises concernées ont participé à nettoyer les zones concernées, sauf que cet assainissement semble encore loin d’être terminé. Pour l’EPA, ce processus continuera pendant des années encore, sachant que l’on ne connait pas vraiment l’impact d’une exposition à un air contaminé, comme cela a été le cas dans les locaux de Google à la fin de l’année 2012.

Leave a Reply