Sur Twitter, des bots font la promotion de la Super League

Spread the love

Le monde du ballon rond est en ébullition depuis dimanche. Douze grands clubs européens ont en effet annoncé la création d’une Super League. Parmi eux, on retrouve la crème de la crème du football : Real Madrid, FC Barcelone, Liverpool, Manchester United, Manchester City, Juventus, Inter Milan, ou encore Milan AC. Un conflit est entamé entre ces géants et l’UEFA. Les formations sont ainsi menacées d’exclusion de leurs championnats nationaux respectifs, tandis que leurs joueurs ne pourraient plus participer aux compétions internationales.

« La Super League est une bonne idée qui va révolutionner le football »

L’affrontement enflamme donc assez logiquement les réseaux sociaux. Dans ce combat, les douze clubs sont soutenus par des milliers de bots qui répètent en boucle le même message. Comme l’a noté RMC Sport, on peut les reconnaître par l’utilisation du message suivant exprimé en anglais :

La Super League est une bonne idée qui va révolutionner le football. Je m’exprime au nom de tous en disant OUI à la Super League européenne.

Un ton aussi formel ne semble, il est vrai, pas vraiment spontané. Nos confrères évoquent la possibilité de voir des agences de communication mobilisées à cette occasion pour venir appuyer le message de ces grandes formations contre l’UEFA et la FIFA.

S’il est toujours difficile de mesurer l’impact d’une telle stratégie, elle semble visiblement avoir du mal à porter ses fruits. Joueurs, supporters, et dirigeants se sont d’ailleurs faits entendre pour dénoncer ce projet, à l’image du milieu de terrain du PSG, Ander Herrera, qui a tenu à pousser un coup de gueule sur Twitter : « J’aime le football mais je ne peux pas rester silencieux sur ce point, je crois en une Ligue des champions améliorée mais pas en cette spoliation par les riches du football populaire, qui n’est rien d’autre que le plus beau sport sur la planète. »

Dans l’ensemble, ses propos ont été soutenus par les fans, mais de manière ironique, les bots sont aussi venus matraquer l’élément de langage en faveur de la Super League sous sa publication.

Leave a Reply