Sur LinkedIn, comment obtenir plus de réponses à vos messages ?

Spread the love

Avec plus de 575 millions d’utilisateurs répertoriés, LinkedIn est sans conteste le réseau social professionnel dominant. Si une partie de la recherche d’emploi passe toujours pas des échanges hors ligne, nombreux sont aussi ceux à tenter leur chance sur la plateforme. Certaines entreprises essaient ainsi de recruter des profils adaptés à leurs besoins, tandis que les candidats tentent leur chance auprès d’employeurs potentiels.

Trois facteurs décisifs pour la réussite

Dans ce contexte, beaucoup se demandent comment augmenter leurs chances d’attirer l’attention. LinkedIn vient justement de publier une étude à ce sujet. Elle s’est concentrée sur les entreprises et le meilleur moyen d’obtenir une réponse lors d’un envoi de message. Pour cela, le réseau social a analysé des millions de mails envoyés par des employeurs à des demandeurs d’emploi.

Concrètement, on peut voir trois éléments clés pour réussir à attirer l’attention. La longueur du message joue beaucoup, et de manière peu surprenante, les DM les plus courts ont conduit à un taux de réponse bien plus élevé et rapide que ceux qui étaient plus longs.

Le timing de l’envoi semble par ailleurs déterminant. Ainsi, l’étude a démontré que le mardi est le jour où les personnes contactées ont le plus répondu. En revanche, les envois le week-end sont globalement à éviter, surtout les samedis.

Enfin, les auteurs notent que des messages personnalisés sont bien plus susceptibles d’intéresser vos interlocuteurs. Ils donnent en effet un sentiment d’investissement personnel plus important que dans le cas où une personne choisit de faire un simple copier-coller.

Pour rappel, LinkedIn a a lancé l’an dernier de nouvelles fonctionnalités pour aider les personnes affectées par la crise économique à retrouver un emploi. Career Explorer permet de trouver des opportunités de reconversion basées sur ses compétences. La plateforme cite l’exemple des serveurs de restaurant, un métier touché par la crise, qui auraient à 71 % les mêmes compétences que les spécialistes en service client, une profession dont la demande reste élevée.

4.3 / 5

2,0 M avis

Leave a Reply