Streaming musical : ces chercheurs veulent rendre les algorithmes plus équitables

Spread the love

Cela fait déjà un bon moment que le streaming domine l’industrie musicale. Des plateformes comme Spotify ou Apple Music font désormais partie du quotidien de centaines de millions de personnes. Pour choisir les morceaux que nous écoutons, les algorithmes de recommandation jouent donc un rôle primordial.

Ces derniers sont toutefois souvent critiqués. Dans une étude récemment publiée, Christine Bauer de l’Université d’Utrecht et Andrés Ferraro de l’Université Pompeu Fabra ont d’ailleurs démontré qu’ils sont plus susceptibles de choisir des morceaux créés par des hommes que par des femmes. Ainsi, si quelques artistes féminines sont présentes parmi les chansons les plus populaires, elles restent très largement sous représentées.

Le système de rémunération est aussi critiqué

Dans le détail, les scientifiques ont analysé les écoutes d’environ 330 000 utilisateurs pendant neuf ans. Le résultat est sans appel : seuls 25 % des artistes streamées étaient des femmes. La première chanson recommandée était très souvent interprétée par un homme et il fallait souvent passer six morceaux avant de retrouver une création féminine.

Le problème est d’autant plus grand que l’algorithme en apprend plus sur les utilisateurs en analysant les morceaux qu’ils écoutent, il s’agit donc d’une boucle sans fin qui favorise les hommes. Dès lors, les auteurs avancent une solution : retravailler l’algorithme afin de reclasser les artistes masculins vers des positions plus basses.

Dans le cadre de leur simulation, ils ont observé que ce changement affectait le comportement des consommateurs sur le long terme et qu’ils écoutaient plus de femmes que par le passé. L’algorithme en a alors tenu compte et les recommandations semblaient ainsi plus équilibrées qu’elles ne l’étaient.

Pour rappel, d’autres critiques sont adressées aux plateformes de streaming musical et notamment le fait qu’elles n’offriraient pas de conditions de concurrence équitables entre les artistes et les maisons de disques. Pour améliorer la situation, beaucoup proposent de revoir le système de paiement en répartissant les revenus en fonction de ce qu’un utilisateur choisir d’écouter.

Leave a Reply