StopCovid : 5 mois d’activité et 6,5 millions d’euros dépensés

Spread the love
StopCovid : 5 mois d’activité et 6,5 millions d’euros dépensés

Combien ça coûte StopCovid ? Lors du lancement de l’application, le gouvernement avait promis une application de contact tracing française, développée et maintenue pour « quelques milliers d’euros par mois », grâce au concours gracieux de plusieurs acteurs majeurs et start-up de l’écosystème français. Au fil des mois, les questions portant sur les chiffres de l’application s’étaient pourtant faites de plus en plus pressantes, surtout face au faible nombre de téléchargements et d’alertes remontées par son biais. Ces chiffres avaient été annoncés par le gouvernement un mois après la mise à disposition de l’application.

Dans un rapport parlementaire publié par le JDD, les députés reviennent sur les cinq mois de mise à disposition de l’application StopCovid et font les comptes. Selon ce rapport, les frais associés à StopCovid à la charge du ministère s’élèvent à 2,5 millions d’euros pour le coût total de développement de l’application. Outre les coûts de développement, l’application génère également des frais récurrents, détaillés dans le rapport. « Les frais à la charge du ministère sont les suivants : exploitation, 1 128 000 euros TTC/an ; licences : 69 876 euros TTC/an ; support utilisateurs : 720 000 euros TTC/an ; animation du déploiement : 432 000 euros TTC/an ; hébergement : 576 000 euros TTC/an », indiquent les auteurs du rapport, qui ajoutent que 2 793 000 euros ont également été investis dans la campagne de communication au lancement de l’application.

StopCovid ayant été mis à disposition à partir du mois de juin et jusqu’au 22 octobre 2020, les parlementaires chiffrent le coût total de l’opération à 6,5 millions d’euros.

publicité

Inutilité sanitaire manifeste

Un chiffre élevé, qui semble disproportionné face au maigre bilan que rappellent également les parlementaires : sur ces cinq mois d’activité, l’application a été téléchargée 2,5 millions de fois, désinstallée un million de fois et réinstallée 300 000 fois. « 5 553 tests positifs ont été scannés dans l’application qui a émis 346 alertes, dont 296 ont été effectivement transmises », concluent les députés dans l’encart consacré à StopCovid.

Le bilan du projet est donc plutôt maigre et témoigne de l’inefficacité de la solution de contact tracing à la française, « dont l’inutilité sanitaire aura été manifeste », en accord avec le ton du reste du rapport – qui fait l’inventaire des erreurs du gouvernement dans la gestion de la crise sanitaire. Les auteurs du texte concèdent néanmoins que la nouvelle version de l’application, TousAntiCovid, s’en tire mieux que son prédécesseur. « Le 21 novembre 2020, l’application indiquait 9,3 millions d’enregistrements nets, téléchargements et activations, pour 13 106 notifications », précise le rapport, qui rappelle tout de même au passage le succès de l’équivalent allemand de l’application de contact tracing, “Corona-Warn App”, dont le nombre total de téléchargements dépasse aujourd’hui les 22 millions.

Leave a Reply