Start-up : comment se préparer à la croissance ?

Spread the love
Start-up : comment se préparer à la croissance ?

Comment les entrepreneurs et les fondateurs de start-up positionnent-ils leurs entreprises pour favoriser la croissance en période d’incertitude et de récession ? Pour répondre à cette question, Ray Wang, PDG et fondateur d’une société de conseil basée dans la Silicon Valley, Constellation Research, et moi-même avons interrogé un PDG et co-fondateur de start-up. Il a lancé son entreprise lors de la dernière récession économique, puis l’a développée jusqu’à ce qu’elle devienne la 34e start-up à plus forte croissance en Amérique du Nord.

Michael J. Sikorsky est le PDG et le cofondateur de Robots & Pencils. Il a cofondé son entreprise en 2009 et l’a fait croître de 4 800 % au cours des cinq premières années. 34e start-up à la croissance la plus rapide en Amérique du Nord, Robots & Pencils est devenu un partenaire de confiance pour certaines des entreprises les plus innovantes du monde, avec plus de 250 applications utilisées par près de 80 millions de personnes. Le PDG a été nommé parmi les 50 personnes les plus influentes au Canada. Il a également été distingué par Ernest Young “entrepreneur de l’année” et a tenu plusieurs conférences à Harvard, Stanford, au MIT ainsi qu’au Forum économique mondial.

publicité

Les 10 points à retenir

  1. Le futur ne demande pas d’autorisation. Michael Sikorsky nous rappelle que les technologies d’intelligence artificielle (IA) ne demandent pas de permission. La prochaine génération de talents s’attendra également à une plus grande autonomie de la part des entreprises. Dans la quatrième révolution industrielle, la disruption doit commencer par la manière de concevoir l’organisation. Il ne faut pas oublier que ce ne sont pas les entreprises qui font bouger les lignes, ce sont les gens.
  2. La structure organisationnelle est un avantage concurrentiel. Comment concevoir son entreprise afin qu’elle soit continuellement en mouvement, et qu’elle ait un flux optimal et une friction minimale ? Comment créer de la valeur adaptée à la vitesse du besoin ? Michael Sikorsky estime qu’il existe trois indicateurs clés de performance (KPIs) à prendre en compte dans une organisation : la rapidité des décisions, qui est réellement basée sur la confiance ; le jugement ; et la mesure de la pensée entrepreneuriale. « La vitesse est la nouvelle monnaie du monde des affaires. Et pour aller vite dans ce domaine, vous devez être conçu pour le mouvement », explique-t-il.
  3. La neige fond sur les bords. Michael Sikorsky nous rappelle l’idée d’Andy Grove, ancien PDG d’Intel, qui disait que la neige fond par les bords. Ce qu’il voulait dire, c’est qu’il faut se demander comment repousser autant que possible les décisions jusqu’aux limites de l’organisation, puis comment suivre le talent qui peut vous y mener. Avec la croissance explosive des technologies, comment une entreprise peut-elle sortir de la logique d’une direction verticale ? Michael Sikorsky a construit une entreprise sur les principes flow, basés sur les organismes vivants. Andy Grove nous rappelait également l’importance d’une bonne dose de paranoïa pour obtenir des performances élevées. Aujourd’hui, compte tenu de la santé, du climat, des périodes de difficultés et d’incertitude économiques, la rapidité et la pertinence sont deux monnaies importantes du monde des affaires.
  4. Les humains sont des substituts faibles des robots. Alors que nous passons de la troisième à la quatrième révolution industrielle, les humains se doivent d’être de plus en plus humains. Les employés doivent avoir plus de possibilités de créativité et d’engagement, en introduisant de manière significative l’automatisation dans leurs entreprises.
  5. Les chefs d’entreprises axées sur la croissance sont des concepteurs de circuits de course axés sur les pilotes. Michael Sikorsky explique que son objectif est de construire une piste de course et d’inviter des talents capables de rouler à la vitesse maximale sur la piste. Il a conçu une piste de course pour permettre à son personnel de s’exécuter le plus rapidement possible. Il pense que les talents construisent la route vers l’avenir. En tant que jeune entrepreneur, il a construit une piste de course pour un modèle descendant, en se concentrant sur l’optimisation de sa propre vitesse. Plus tard, il a réalisé que l’accent devait être mis sur les talents, et non sur le PDG ou la direction. En fin de compte, la croissance d’une entreprise est fonction de la croissance de ses collaborateurs.
  6. Les décisions sont soit à sens unique, soit à double sens. Une porte à double sens permet à votre équipe d’aller vite et de revenir si les décisions sont incorrectes. Les portes à sens unique sont plus difficiles à franchir et nécessitent donc plus de réflexion et d’analyse.
  7. Remettre en question les hypothèses, en commençant par les siennes. Michael Sikorsky fait référence à une citation de Charlie Munger : « si vous n’avez pas détruit au moins une idée parmi vos meilleures et vos favorites chaque année, alors vous avez probablement perdu une année ». La période de gestation pour savoir si la structure d’une organisation est conçue pour une vitesse optimale est de 6 à 9 mois.
  8. Quelle que soit la personne que vous êtes, la plupart des personnes les plus intelligentes travaillent pour quelqu’un d’autre (la loi de Bill Joy). Lorsque nous avons demandé à Michael Sikorsky comment les fondateurs pouvaient rester humbles et accessibles après avoir atteint une croissance et un succès très rapide, il nous a répondu qu’il s’entourait de personnes plus intelligentes que lui, où qu’il aille. Il a également mentionné qu’il conservait un esprit de croissance : il veut être le plus petit poisson dans le plus grand étang, ce qui lui donne le plus d’opportunités de grandir.
  9. En tant que jeune entrepreneur, il faudra affronter des obstacles et l’incertitude. Michael Sikorsky explique que lorsqu’il a commencé, il n’avait pas d’expertise, pas de plan, sa vision n’était pas claire et pourtant, parce qu’il se l’est autorisé, il est allé de l’avant. Selon lui, si l’on arrive à s’attacher à une vague, alors tout le reste peut être plus facile.
  10. Rentabiliser chacun de ses apprentissages. Apprenez-vous de vos erreurs ? Répétez-vous et apportez-vous des améliorations en fonction de vos décisions et de vos actions ? Tout cela nous ramène à la vitesse d’exécution (vitesse et direction), à la confiance en son talent et à l’itération en cours de route. La gratitude est très importante. Michael Sikorsky nous a fait part de sa très grande reconnaissance envers ceux qui l’ont aidé à construire une entreprise prospère.

Lors de notre entretien, nous avons également discuté de l’intelligence artificielle et de ses applications dans la société. L’intégralité de la rencontre est disponible ici en vidéo.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply