Selon un article publié le 11 janvier par le Los Angeles Times, SpaceX licencierait 10% de ses employés, une décision « très difficile, mais nécessaire », si l’on en croit les mots de la présidente de l’entreprise, Gwynne Shotwell.

Space obligé de « dégraisser » pour pouvoir grandir

Dans un communiqué, SpaceX indique au sujet de ces licenciements : « Pour continuer à fournir nos clients et réussir à développer nos engins interplanétaires ainsi que de l’Internet spatial, la société SpaceX doit dégraisser[…] L’un ou l’autre de ces développements, même s’ils ont été tentés séparément, a ruiné d’autres organisations. Cela signifie que nous devons nous séparer de certains membres talentueux et travailleurs de notre équipe ».

Le journal précise également que les employés de SpaceX concernés toucheront une indemnité de départ de huit semaines ainsi que d’autres avantages sociaux. De la même façon, l’effectif pourra être aidé sur son orientation professionnelle et sa recherches d’emplois.

SpaceX a d’importants projets liés à la conquête de l’espace, dont beaucoup devraient encore grandir au cours de l’année 2019. En effet, l’entreprise collabore avec la NASA autour de la Crew Dragon, une capsule qui servira à transporter des astronautes de l’agence jusqu’à la Station Spatiale Internationale (ISS). Des vols de test auront lieu dans l’année, dont des vols habités. Pour ce premier projet, SpaceX est en compétition directe avec Boeing, qui collabore également avec la NASA.

D’autre part, SpaceX souhaite partir à la conquête d’un Internet spatial qui pourrait naître de la connexion de multiples satellites dans l’espace. Un total de 12 000 appareils devraient être envoyés dans l’espace, mais pour l’instant, c’est le vol de plus de 4 400 satellites qui a été approuvé par la FFC.

Enfin, la société d’Elon Musk ambitionne d’envoyer son premier client privé en orbite lunaire d’ici quelques années. Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa ainsi que quelques-uns de ses amis artistes pourraient avoir droit à ce voyage au cours de l’année 2022, si les projets de SpaceX ne sont pas retardés.

Source

Advertisements

Let a comment