Soupçonnés de préparer des actions terroristes, deux membres de l’ultra-gauche arrêtés à Toulouse – Actu Toulouse

Spread the love
Deux membres de l'ultra-gauche ont été interpellés dans un squat à Toulouse, soupçonnés de préparer des actes terroristes.
Deux membres de l’ultra-gauche ont été interpellés dans un squat à Toulouse, soupçonnés de préparer des actes terroristes. (©Illustration Actu.fr)

Sept membres de l’ultra-gauche ont été déférés devant le parquet national antiterroriste, vendredi 11 décembre 2020, indique une source proche du dossier à Actu.fr, confirmant une information de nos confrères de BFM TV.  Ils sont suspectés d’avoir préparé des actions violentes contre les forces de l’ordre. En début de semaine, un vaste coup de filet avait conduit à l’interpellation de neuf individus suspects, parmi lesquels deux personnes arrêtées à Toulouse.

À lire aussi

Neuf personnes arrêtées, dont deux dans un squat à Toulouse

Neuf personnes ont au total été arrêtées, en Haute-Garonne, en Dordogne et en région parisienne, mardi 8 décembre. Deux d’entre elles ont été interpellées à Toulouse.

Elles se trouvaient dans un squat de la Ville rose, où une opération de police a eu lieu à 6 heures du matin. Ces deux personnes, ainsi que toutes leurs affaires personnelles, ont été embarquées, indique une source proche du dossier à Actu Toulouse.

Un projet violent qui cible les policiers ?

Ces neuf personnes sont toutes issues de l’ultra-gauche et sont soupçonnées d’avoir voulu préparer un passage à l’acte violent, notamment de s’en prendre à des policiers, affirme BFM TV. D’après nos informations, rien ne permet, pour l’heure, d’assurer que les forces de l’ordre étaient effectivement la cible. Selon cette même source,  « rien ne permet de dire qu’un attentat imminent, n’a en tout cas été déjoué ».

Reste que ces interpellations ont été réalisées dans le cadre d’une information judiciaire, ouverte il y a plusieurs mois. 

Des armes et des objets explosifs retrouvés

Si les contours de ce « projet violent » restent à éclaircir, des armes et des produits pouvant servir à fabriquer des explosifs ont été trouvés lors des perquisitions.

Ces individus sont soupçonnés d’association de malfaiteurs en vue de la commission d’un crime terroriste. L’instruction devra déterminer quel était leur projet, s’il y avait des cibles et des repérages. 

Sept personnes devant un juge antiterroriste, dont une de Toulouse

La garde à vue de deux des neuf suspects a été levée. Pour ce qui est des sept autres, six hommes et une femme, ils ont tous été déférés devant un juge antiterroriste, vendredi 11 décembre.

Quant aux deux individus arrêtés à Toulouse, l’un a été déféré, la garde à vue de l’autre a été levée.

Leave a Reply