SONDAGE BFMTV – Pécresse, en forte hausse dans les intentions de vote, s’impose face à Macron au second… – BFMTV

Spread the love

Récemment intronisée candidate des Républicains, la présidente de la région Île-de-France effectue une percée notable dans les sondages, et notamment dans notre étude Elabe Opinion 2022, diffusée ce mardi.

Les lignes bougent. Quelques jours après l’officialisation de la candidature du polémiste Éric Zemmour à la présidentielle et la victoire de Valérie Pécresse lors du congrès des Républicains, notre sondage Elabe Opinion 2022 pour BFMTV, dont les résultats sont dévoilés ce mardi, montre que la présidente de la région Ile-de-France arriverait derrière Emmanuel Macron en seconde position au premier tour avec 20% d’intentions de vote, soit une augmentation de 11 points par rapport à la dernière enquête. Au second tour, elle se hisserait en outre devant Emmanuel Macron d’une courte tête.

Au premier tour, l’actuel président de la République Emmanuel Macron recueillerait 23% des bulletins, soit une baisse de 2 points en deux semaines et de quatre points en un mois. Malgré ce dévissage, le chef d’État bénéficie encore du soutien de 7 de ses électeurs sur 10 du premier tour de la présidentielle de 2017.

Pécresse devant Macron au second tour

En cas de duel entre Emmanuel Macron et Valérie Pécresse au second tour du scrutin national, cette dernière l’emporterait d’une courte tête avec 52% d’intentions de vote, contre 48% pour le président sortant. Elle bénéficierait d’une mobilisation des électeurs d’Éric Zemmour (45%), et de Marine Le Pen (31%).

Les intentions de vote au premier tour de l'élection présidentielle
Les intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle © Elabe pour BFMTV

Après le duo de tête au premier tour, l’écart est de plus en plus ténu entre la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen, créditée de 15% d’intentions de vote (soit une baisse de 5 points), et Éric Zemmour, qui bondit à 14% et gagne un point par rapport à l’ultime enquête. Selon ce sondage, Marine Le Pen subirait une démobilisation de son électorat, qui serait tenté par Éric Zemmour à 30% et dans une moindre mesure par Valérie Pécresse, pour 6% d’entre eux.

L’écart se resserre entre Le Pen et Zemmour

Dans le détail, pour le premier tour, Valérie Pécresse bénéficierait d’un net soutien des électeurs de François Fillon qui étaient tentés par un vote pour Marine Le Pen ou Éric Zemmour. Elle progresse également dans toutes les tranches d’âge, en particulier chez les 65 ans et plus, où elle deviendrait le premier choix, devant Emmanuel Macron, avec une augmentation de 29% d’intentions de vote. Toutefois, cette progression importante est à nuancer par le fait que seule la moitié des potentiels électeurs de Valérie Pécresse (54%) sont certains de leur choix.

L'évolution des différents candidats à la présidentielle depuis septembre 2021
L’évolution des différents candidats à la présidentielle depuis septembre 2021 © Elabe pour BFMTV

La gauche morcelée

Du côté des candidats de gauche, aucun d’entre eux ne dépasse pour l’heure les 10% puisque Jean-Luc Mélenchon recueille 8% d’intentions de vote, Yannick Jadot 7%, Anne Hidalgo 3%, Arnaud Montebourg 2% et Fabien Roussel 1%. Ces candidats demeurent tributaires du fort morcellement des sympathisants de gauche.

Toutefois, ces résultats ont encore vocation à évoluer dans les semaines à venir, puisqu’à quatre mois du scrutin, ils sont 44% de personnes interrogées à estimer encore pouvoir changer d’avis. A l’inverse, il sont 56% d’électeurs surs de se rendre aux urnes à se dire certains de leur choix. Parmi les plus hésitants, les électeurs de Valérie Pécresse et de Yannick Jadot. A l’inverse, les électeurs de Marine Le Pen sont, à 73%, les plus certains de leur vote.

Sondage réalisé sur un échantillon de 1.474 personnes représentatif des résidents de France métropolitaine âgés de 18 ans et plus, dont 1.354 inscrits sur les listes électorales. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. L’nterrogation s’est faite par Internet les 6 et 7 décembre 2021. Terrain effectué intégralement après la désignation de Valérie Pécresse et les meetings d’Éric Zemmour et de Jean-Luc Mélenchon. Marges d’erreur pour les questions d’intention de vote (1er et 2nd tour): entre 1,4 et 3,1 points de pourcentage.

Leave a Reply