SONDAGE BFMTV – 61% des Français favorables à des mesures de restriction plus contraignantes pour les… – BFMTV

Spread the love

Ils sont le même pourcentage à souhaiter une obligation vaccinale pour l’ensemble de la population française.

Le débat déchaîne les passions. Alors que Jean Castex et plusieurs de ses ministres, dont Olivier Véran, consultent les partenaires sociaux et les professionnels de la santé quant à une potentielle obligation vaccinale pour les soignants, qui pourrait être étendue à la population globale le cas échéant, la situation sanitaire reste extrêmement tendue dans le pays.

Ce mercredi, à l’issue du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a appelé les Français les plus indécis à se faire vacciner le plus rapidement possible, afin d’éviter une quatrième vague du Covid-19 qui pourrait, selon lui, se rapprocher dangereusement.

La vaccination de plus en plus populaire

À ce sujet, selon notre dernière enquête Elabe pour BFMTV diffusée ce mercredi, la tendance à la vaccination est en net progrès, puisque ce sont désormais 3 Français sur 4 qui disent vouloir, ou se sont déjà fait vacciner contre le Covid-19. Un chiffre qui ne cesse de progresser depuis le début de l’année 2021.

Sondage Elabe pour BFMTV
Sondage Elabe pour BFMTV © BFMTV

En accompagnement de ces chiffres, l’enquête illustre également le ras-le-bol des Français face à la situation actuelle et à la volonté de certains de ne pas se faire immuniser contre le coronavirus.

Ainsi, 61% des Français se disent favorables à la mise en place de mesures de restriction plus contraignantes (interdiction d’accès à certains lieux, interdiction d’exercer sa profession si contact avec le public, etc.) pour les personnes ne souhaitant pas se faire vacciner. Parmi eux, 28% y sont “très favorables” et 33% “plutôt favorables.” À l’inverse, 38% y sont opposés, dont 19% “plutôt opposés” et 19% “très opposés.”

Sondage Elabe pour BFMTV
Sondage Elabe pour BFMTV © BFMTV

Les Français déjà vaccinés semblent les plus enclins à être favorables à cette obligation puisque parmi cette tranche d’interrogés, 80% ont répondu par l’affirmative. Une nouvelle fois, ces données augmentent avec l’âge puisque seule la tranche d’âge allant de 25 à 34 ans n’est pas en majorité favorable à ce sujet.

D’un point de vue politique, ce sont les électeurs d’Emmanuel Macron, de Benoît Hamon et de François Fillon qui sont d’accord avec cette possiblité, tandis que les sympathisants de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon, avec respectivement 54 et 48% des sondés d’accord, restent plus mitigés.

Vaccination obligatoire?

De manière générale, les Français sont de plus en plus enclins à imposer la vaccination. Ce sont en effet 72% des interrogés qui sont favorables à l’idée d’une immunisation rendue obligatoire pour les soignants. Un chiffre divisé entre 45% de “très favorables” et de 27% “plutôt favorables.” À l’inverse, ils sont 27% à s’y dire opposés.

En ce qui concerne la vaccination obligatoire étendue à l’ensemble de la population, là aussi le consensus est quasi-total, puisque 61% des sondés s’y disent favorables pour les adultes et adolescents (dont 27% de “très favorables” et 34% de “plutôt favorables”, apprend-on).

Sondage Elabe pour BFMTV
Sondage Elabe pour BFMTV © BFMTV

En affinant un peu plus ces résultats, il est possible de constater là encore que la volonté d’obligation vaccinale grandit avec l’âge: 79% des 65 ans et plus sont d’accord avec l’idée de la vaccination imposée à la population globale et 90% pour les soignants. À l’inverse, ces chiffres représentent respectivement 47 et 54% des sondés de la tranche 18-24 ans. Si les hommes sont globalement plus favorables à l’obligation pour la population globale et les soignants, les individus déjà vaccinés, peu importe le sexe, sont largement favorables à la vaccination obligatoire (88% soignants, 79% grand public).

D’un point de vue politique, ce sont les électeurs de Benoît Hamon, Emmanuel Macron et François Fillon à la présidentielle de 2017 qui sont les plus enclins à être d’accord avec la vaccination pour ces deux populations. À l’inverse, les sympathisants de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen, s’ils restent d’accord pour la vaccination imposée aux soignants, sont plus mitigés en ce qui concerne la population générale.

Sondage réalisé sur un échantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet les 6 et 7 juillet 2021.

Leave a Reply