Sommet France-Afrique: Macron dans la «marmite» africaine – Le Figaro

Spread the love
more

Au sommet Afrique qui se tient de Montpellier, le chef de l’État a prôné la «reconnaissance» plutôt que le «pardon».

La jeunesse et la société civile africaines bouillonnent. Dans les allées de l’Arena, à Montpellier, les quelque 3000 participants du «nouveau sommet Afrique France», le premier du genre, échangent, débattent, se contredisent et laissent parfois éclater leur colère. Là il est question d’entreprenariat, là de culture, là de sport, ailleurs de gouvernance et de démocratie. Les participants incarnent pour la plupart la jeunesse de l’«afroptimisme», celle qui veut réussir par elle-même. L’avenir du continent est la préoccupation principale et l’ombre française est partout.

Emmanuel Macron se fond dans ce foisonnement et semble l’apprécier en acceptant toutes les questions, même celles «taboues». La réunion est le fruit du travail préparatoire de l’intellectuel camerounais Achille Mbembé, observateur sans complaisance de la relation France-Afrique.

En organisant un sommet sans inviter des chefs d’État étrangers, le président de la République a pris un risque assumé. À la fin de son mandat, il

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous

Leave a Reply