Soldat français tué au Mali : ce que l’on sait – RTL.fr

Spread the love

L’Élysée l’a annoncé hier soir, jeudi 23 juillet, un militaire français de la force Barkhane a été tué au combat, au Mali.

Le jeune homme avait 25 ans, il était soldat du 1er régiment de parachutistes de Tarbes. Il était arrivé au Mali il y a 10 jours, le 14 juillet. Son blindé a été percuté par une voiture suicide chargée d’explosifs, deux autres soldats ont été gravement blessés. 

L’attaque s’est produite à 150km à l’Ouest de Gao, une région totalement abandonnée, explique Antoine Glaser, spécialiste de l’Afrique : “La France est seule. Ses partenaires européens finalement ne l’accompagnent absolument pas. Et puis ce n’est pas seulement des groupes jihadistes, les États de la région ont abandonné le territoire. Il y a du trafic en tout genre sur cette zone salienne. Barkhane ne peut pas tout faire, il y a des problèmes politiques, des problèmes économiques, et en fait l’essentiel des problèmes c’est que ce n’est pas l’armée française qui peut se substituer aux États qui sont pour un certain nombre d’entre eux en déliquescence et qui ont abandonné leur souveraineté, tout ce qui est régalien, d’éducation, de santé sur une partie du territoire.”

À écouter également dans ce journal

Coronavirus en France – Plus de 1.000 nouveaux cas en 24h, 10 nouveaux foyers détectés depuis la veille.  Le nombre de patients en réanimation ne baisse plus, indique la Direction Générale de la Santé. De nouvelles mesures de précautions pourraient être prises face à un certain relâchement dans les comportements.

Disparition de Sarah – Épilogue tragique après la disparition de la petite Sarah la semaine dernière du côté d’Avignon. Le père de la fillette a avoué qu’il l’avait tuée. Le corps a été retrouvé au bord du Rhône, près de l’Île de la Barthelasse. Le père a déjà été condamné pour violences conjugales.

Budget 2020 – Le Parlement a adopté jeudi 23 juillet le 3ème projet de budget rectifié pour 2020 avec de nouvelles mesures d’urgence pour faire face à la crise. Il prévoit notamment 45 milliards d’euros de soutien au secteur du tourisme, de l’aéronautique et de l’automobile.

La rédaction vous recommande

Lire la suite

Leave a Reply