Solar Desalination Skylight : Une fenêtre de toit qui apporte de la lumière et de l’eau potable presque gratuitement

Spread the love

Henry Glogau, un jeune néozélandais, a eu la brillante idée d’imaginer une solution inventive et innovante permettant de répondre au problème d’accessibilité à l’eau potable. Cette invention, pourrait être développée pour apporter une contribution à la planète en utilisant tout simplement une énergie gratuite afin de produire de l’eau potable et de la lumière.

Dans certaines contrées le problème de l’accès à l’eau potable est doublée d’une injuste ironie. Lorsque l’on est au bord de la mer, il est impossible de profiter directement de cette étendue de mer pour étancher sa soif. Les procédés permettant de désaliniser l’eau de mer existent, mais sont relativement couteux en énergie et en installations.

La solution d’Henry Glogau s’attaque à ce problème de production d’eau potable en tenant d’apporter une solution à bas coût. Son invention utilisera l’énergie solaire pour y parvenir. Elle prend les traits d’une lucarne installée au plafond de la maison. Henry n’a pas réinventé la fenêtre de toit. Dans cette configuration, elle embarque un système de dessalinisation. La lucarne qui utilise la journée l’énergie solaire pour fabriquer de l’eau douce, est utilisée de nuit pour éclairer l’intérieur de la maison. L’appareil imaginé, utilise donc l’eau de mer et le soleil pour créer à la fois une lumière naturelle diffuse, de l’eau potable et des restes de sel sont employés pour la création d’énergie la nuit.

Le soleil à la source de l’eau potable

Comme on le voit dans la vidéo ci-dessus, la solution met en œuvre un système l’évaporation de l’eau de mer rendu possible par l’énergie solaire. L’eau de mer est apportée dans cette lucarne en forme de cuvette par l’intermédiaire d’un simple tuyau situé dans une citerne remplie d’eau de mer. L’eau est chauffée par le soleil jusqu’à évaporation. La vapeur d’eau condensée est récupérée en refroidissant. Le dispositif installé au plafond comporte un robinet qui sert à récupérer l’eau ainsi traitée et rendue potable. La nuit venue, la lumière est issue des “déchets” de cette transformation. La saumure résiduelle est utilisée pour générer une charge électrique suffisante pour produire de la lumière.

L’eau de mer distillée à la chaleur du soleil

Ce dispositif n’est pas qu’un concept. Il a pu trouver un certain succès lors qu’il a été mis en œuvre en étant expérimenté dans la ville d’Antofagasta, au Chili. Solar Desalination Skylight est consommateur d’énergies renouvelables et abondantes (pour peu qu’il fasse beau et chaud) mais il s’avère qu’il peut également être relativement peu couteux. C’est une bonne nouvelle pour apporter de l’eau potable dans des endroits qui en manquent cruellement. L’innovation “simple” au service d’un monde meilleur semble avoir fait ses premiers adeptes. Tant que l’on reste sur de petites productions l’énergie solaire peut être suffisante.

L’intérieur de la centrale de dessalinisation

Pour trouver un écho lui permettant pourquoi pas, de développer son invention à plus grande échelle, Henry Glogau s’est donc inscrit au Lexus Design Award 2021. Son invention a été sélectionnée parmi un panel de 2079 projets soumis issus de 66 pays. Elle fait maintenant partie des 6 finalistes encore en lice pour tenter de décrocher le titre final! Quatre experts en design encadrent maintenant directement les finalistes, leur offrant une expérience unique leur permettant de prototyper leurs idées avec un budget par projet plafonné à 3 000 000 de yens (environ 23 322 euros). Les prototypes seront apportés lors de l’examen final qui aura lieu en avril 2021. Le grand vainqueur sera alors déclaré.

L’eau et la lumière : les 2 promesses de Solar Desalination Skylight

Pour cette 9ᵉ édition des Lexus Design Awards, les juges recherchent des idées innovantes qui incarnent “les trois principes clés de la marque Lexus – Anticiper, Innover et Captiver – en mettant l’accent sur un design qui mène à un meilleur avenir“. Solar Desalination Skylight, l’idée de Henry Glogau a des arguments… qui lui ont déjà permis d’être le Lauréat régional de l’International VELUX Award 2020 dans la catégorie « Lumière du jour dans les bâtiments » (Europe occidentale). Il faudra patienter fin avril pour savoir si son invention a su captiver le jury.

Leave a Reply