Soixante-douze interpellations dans le cadre des manifestations contre le passe sanitaire – Le Monde

Spread the love
Manifestation contre l'instauration d'un passe sanitaire,  place de Clichy, à Paris, le 31 Juillet 2021.

Les manifestations contre le passe sanitaire avaient rassemblé samedi, en France, plus de 200 000 personnes. Elles ont donné lieu à 72 interpellations dans tout le pays, selon un nouveau bilan communiqué dimanche 1er août par le ministère de l’intérieur.

A Paris, les forces de l’ordre, dont trois des membres ont été blessés, ont procédé à 26 interpellations, selon le ministère. Parmi les personnes interpellées dans la capitale, 25, dont 2 mineurs, ont été placées en garde à vue, soupçonnés notamment de violences sur les forces de l’ordre, de « participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations » ou encore pour outrage, rébellion ou détention d’engins explosifs.

Lire notre reportage : A Paris, la colère des manifestants contre le passe sanitaire

Mobilisation accrue

Pour ce troisième samedi d’affilée de manifestations contre le passe sanitaire au cœur des vacances d’été, la mobilisation s’est accrue.

A Paris, environ 14 000 personnes ont défilé, selon le ministère de l’intérieur. A Nantes, les manifestations ont rassemblé « un peu moins de 4 000 personnes », selon la préfecture de la Loire-Atlantique, et il y régnait une ambiance « très tendue », à en croire un photographe de l’Agence France-Presse. Dans le Sud-Est, les principaux rassemblements se sont tenus à Nice (6 500 manifestants) et à Montpellier (10 000 manifestants), où une tente de dépistage installée à proximité d’un laboratoire d’analyses a été attaquée par des manifestants. A Marseille, une foule très hétéroclite (environ 4 800 personnes, selon la préfecture) s’est rassemblée, brandissant le drapeau communiste, celui de La France insoumise (LFI) ou encore le drapeau tricolore présentant une croix de Lorraine. A Strasbourg, 3 200 personnes, selon la police, défilaient dans le centre-ville, sans débordements et en présence de la députée Martine Wonner (ex-LRM). A Bordeaux ils étaient 5 500. D’autres cortèges, à Rennes, à Saint-Pierre de la Réunion ou encore à Lille ont rassemblé moins de 3 000 personnes chacun.

La semaine dernière, ils avaient été 161 000 à défiler, dont 11 000 à Paris, et 110 000 une semaine plus tôt.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Licenciés ou suspendus ? Le sort incertain des « salariés récalcitrants » au passe sanitaire

Notre sélection d’articles sur le passe sanitaire

Le Monde

Leave a Reply