SNCF: plus de six heures de retard pour un TGV Hendaye-Paris – BFMTV

Spread the love

La SNCF parle d’une “panne d’alimentation électrique dans le secteur de Dax”, qui a entraîné des retards pour plusieurs trains dans le Sud Ouest ce dimanche.

Plus de six heures de retard. Le TGV 8538, au départ d’Hendaye et à destination de la gare Paris-Montparnasse, devait arriver à sa destination finale à 16h21 ce dimanche. Mais une panne matérielle à bord du train a entraîné plusieurs heures de retard, et la SNCF ne prévoyait “une reprise progressive” du traffic qu’à partir de 23 heures.

“Le conducteur du TGV 8538 a constaté une panne matérielle à bord du train. Des vérifications sont nécessaires sur les installations et sa rame”, écrit la SNCF dans la soirée à un usager sur Twitter.

Sur son site, la SNCF parle d’une “panne d’alimentation électrique dans le secteur de Dax”. Il est noté que ce TGV 8538 devait arriver à son terminus à 16h21 à l’origine, mais la SNCF prévoit actuellement une arrivée aux alentours de 2 heures du matin.

L’entreprise ferroviaire a indiqué à BFMTV qu’un train dans l’après midi, entre Dax et Morcenx, avait endommagé une installation électrique lors de son passage. Les dégâts causés ont entraîné des retards sur la ligne toute la journée, car les trains ont dû être déviés sur d’autres lignes.

D’autres retards sur les lignes de train

D’autres retards ont été constatés dans cette zone. “Le trafic est très perturbé entre Dax et Hendaye et entre Dax et Tarbes jusqu’en fin de soirée”, écrit la SNCF. Devant arriver à Paris aux alentours de 19h, un passager d’un autre train raconte à BFMTV avoir dû attendre plusieurs heures, avant que son train ne reparte de Dax, peu après 23 heures.

“On a assez peu d’informations, on est bloqués”, raconte Ivan Valério, directeur adjoint de la rédaction BFMTV.com, coincé dans un train à Dax “absolument plein”. Le train étant à quai “on a eu le droit de sortir en toute sécurité. On nous a donné des paniers repas, des bouteilles d’eau”, raconte-t-il. C’est surtout l’information qui manque.

“Même si c’est difficile de respecter les gestes barrières dans ces conditions”, les passagers portent globalement leur masque, explique-t-il également.

Salomé Vincendon

Salomé Vincendon Journaliste BFMTV

Leave a Reply