Advertisements

SNCF : de moins en moins de grévistes… mais toujours aussi peu de trains – Le Parisien

Spread the love

C’est le miracle de la SNCF. Pour ce week-end de chassé-croisé des vacances de Noël, la compagnie ferroviaire annonce six TGV sur dix en moyenne contre un sur deux le week-end précédent. Et pourtant, sur une semaine, le nombre de cheminots grévistes indispensables pour faire circuler les trains a très fortement diminué.

Selon les chiffres communiqués par l’entreprise, ce vendredi, seulement 38,8 % des conducteurs étaient en grève contre 58,3 % une semaine plus tôt. Soit 20 % de conducteurs en plus disponibles. Même constat chez les contrôleurs, passés de 32,7 % à 22,3 %. Enfin, chez les aiguilleurs, le nombre de gréviste reste bas en passant de 14,5 % à 11,2 %. Contactée, la compagnie insiste : « Nous faisons mieux que la semaine dernière, indique une porte-parole. Au lieu de 800 000 places, nous allons en proposer entre un million et 1,1 million. »

« La bataille des chiffres c’est vieux comme la SNCF »

Combien en revanche ont vu leur train annulé? La SNCF ne répond pas. Parmi les liaisons qui s’améliorent légèrement, celles entre Paris et le Nord, comme Lille, et Paris et l’Est et notamment vers Strasbourg. « Nous mettons nos efforts, là où nous avons des réservations », justifie la SNCF. Conséquences, pour les clients des TER comme pour ceux des trains internationaux notamment Eurostar et Thalys, la circulation ne s’améliore pas. Pire, elle se dégrade même ce week-end pour les usagers de la région parisienne. Alors que la SNCF avait annoncé un Transilien sur quatre en moyenne la semaine dernière, il n’y en aura qu’un sur cinq ce week-end.

Selon plusieurs sources syndicales dans l’Est de la France mais aussi dans le Nord et le Centre, ce décalage entre le nombre de train et celui des grévistes contre la réforme des retraites aurait une explication : « La direction compte les personnes en congés comme non gréviste. Alors forcément, cela fait baisser le nombre de grévistes. » Contactée, la compagnie dément. « Ne sont comptabilisés que les devant travailler. Pas plus, pas moins. » « La bataille des chiffres pendant les grèves c’est vieux comme la SNCF, sourit un cégétiste. Mais le juge de paix, c’est : est-ce que les trains circulent ou pas? »

L’attente autour du 31 décembre

Et la réponse à cette question sera très attendue pour le réveillon de la Saint-Sylvestre. « Entre 45 % et 50 % des TGV circuleront, en moyenne, lundi 30 et mardi 31 décembre, seuls 35 % sont maintenus le 1er janvier, et 50 % seront en circulation le 2 janvier », a indiqué à l’AFP, Pierre Matuchet, directeur production de Voyages SNCF. Soit un très léger mieux par rapport aux journées des 24 et 25 décembre.

Mais ce sont les plans de transport des trains du quotidien, les TER en province et surtout les Transiliens en Île-de-France, qui sont très attendus pour le soir du réveillon de la nouvelle année. Ces modes de transport sont traditionnellement utilisés par les fêtards, jusque tard dans la nuit, pour éviter de prendre sa voiture après une soirée bien arrosée.

Pour le 24 décembre, dans un communiqué, la SNCF avait annoncé un arrêt progressif du trafic en fin d’après-midi et une reprise dans la journée du 25 décembre. « Cela fait des semaines que les cadres tiennent la boutique et assure les circulations, décrypte une source interne. Pour le réveillon du 24 décembre, ils ont dit stop. On verra ce qui se passe le 31 décembre. »

Advertisements

Leave a Reply