SNCF : bilan numérique du PDG, économiser les données sur iPhone, tweet depuis l'espace ; c'est le 7ème ZD Brief saison 2

Sommaire :

Le bilan numérique de Guillaume Pepy, PDG de la SNCF
Huawei, mieux vaut corrompre que pirater
Elon Musk tweete depuis l’espace
Le chiffre du marché de la semaine : 45 Megabit par seconde
Pratique : comment minimiser ses dépenses data sur iPhone

Le bilan numérique de Guillaume Pepy, PDG de la SNCF

Une page se tourne à la SNCF. Apres 11 ans de bon et loyaux services Guillaume Pepy, le pdg de l’entreprise s’est confié sur ses succès et ses échecs. Et il a taillé un sacré costar aux chefs de projets numériques de la SNCF. Qui selon ses propres mots « se sont un peu trop pris  pour Bill Gate ». Selon le PDG la culture de la SNCF faite de programme et de gestion de méga-projet ne colle pas avec celle du digital.

Guillaume Pepy salue tout de même la réactivité des équipes numériques face aux défis clients ou industriels majeur qu’ont traversé la société. A ce propos, il préconise plus de liberté pour les agents sur le terrain pour innover. A l’image raconte-t-il de certains collaborateurs qui se sont inventé des systèmes de suivi sans les inconvénients des gigantesques systèmes ERP” relève Guillaume Pepy.

Huawei, mieux vaut corrompre que pirater

Le géant chinois aurait selon les Etats-Unis placé des portes dérobées sur ses réseaux 5G pour servir les intérêts de Pékin. La réponse du principal intéressé ne manque pas de sel ! John Suffolk, vice-président principal de Huawei, interrogé par ZDNet, a affirmé qu’il serait plus facile pour sa firme de soudoyer le personnel d’une entreprise que d’intégrer des portes dérobées à un réseau de télécommunications.

Tout simplement explique il parce que lorsqu’une organisation construit un réseau, la configuration est spécifique et le matériel provient de différents fournisseurs. Pour espionner il faudrait à chaque fois créer des portes dérobées sur mesure…beaucoup trop complexe et couteux.

A la décharge de Huawei, John Suffolk a aussi rappelé que la firme de Shenzhen n’était qu’un fournisseur d’équipement, et non un opérateur télécom. Il n’a donc ni accès, ni visibilité sur un réseau. Le vice président s’est même permis de rajouter que Huawei en tant qu’entreprise chinoise, faisait l’objet d’un examen plus attentif, ce qui a ses yeux est je cite « une chose positive sur le plan de la sécurité” puisque ça contraint la société à se surpasser constamment.

Elon Musk tweete depuis l’espace

Un tweet a transité non pas par des relais terrestres mais par des satellites. “J’envoie ce tweet dans l’espace via le satellite Starlink !” Voilà ce que le patron de SpaceX et Tesla a lancé sur la toile. Le coup d’envoi d’une certaine manière de son projet de création de constellation de plusieurs milliers satellites positionnés en orbite terrestre basse qui diffuseront prochainement un accès Internet haut débit.

Ce n’est pas vraiment un coup d’envoi puisque soixante de ces satellites ont déjà été déployés en mai dernier. Il s’agit plutôt d’un coup de pub alors que SpaceX a déposé en début de semaine une nouvelle demande auprès de l’Union internationale des télécommunications pour pouvoir déployer 30.000 satellites de plus.

Le chiffre du marché de la semaine : 45 Megabit par seconde

45 Megabit par seconde de débit descendant moyen. C’est la performance réalisée cette année par les opérateurs français sur les réseaux sans fils.

L’Arcep publiait cette semaine les résultats de son enquête annuelle d’évaluation de la qualité de service des opérateurs mobile métropolitains. Elle a donc salué le travail de tous les opérateurs mobile puisque l’an passé la moyenne de débit descendant était de 30 Megabit par seconde. Et la meilleur note est revenue encore une fois à Orange, qui comme l’an passé a devancé la concurrence.

De son coté Bouygues Telecom tend à s’affirmer comme deuxième opérateur de qualité, SFR progresse quant à Free, il s’améliore fortement mais reste sensiblement en retrait” selon le gendarme des télécoms.

Autre bonne nouvelle, concernant l’Internet mobile, la qualité des services “s’améliore de façon significative pour tous les opérateurs, et ce dans toutes les zones : rurales, intermédiaires et denses”.

En ce qui concerne la qualité des appels, Orange encore et premier et propose la meilleure qualité de service. Quant au SMS, SFR, Orange et Bouygues proposent une excellente qualité de service puisque 95 % des SMS qui transitent par ces opérateurs sont reçus en moins de 10 secondes, contre 92 % pour Free Mobile.

Pratique : comment minimiser ses dépenses data sur iPhone

Pour les utilisateurs d’iPhone, sachez que iOS 13 dispose d’une fonction qui permet de réduire la quantité de données que vous utilisez en 4G et en Wifi. Cette fonction s’appelle le mode faibles données.

Avec votre iPhone en main, allez sur Paramètres, puis Cellulaire puis Options de données cellulaires et activer le mode faibles données. Pour les connexions Wi-Fi, il s’agit d’un paramètre par connexion. Donc pour activer cette fonction, allez à : Paramètres > Wi-Fi > cliquez sur le “I” à côté de la connexion que vous souhaitez limiter et basculez en mode faibles données.

A partir de là, iOS désactivera la fonction « Rafraîchissement des applications en arrière-plan » et ne téléchargera plus les applications et la musique en arrière-plan. FaceTime réduira aussi la qualité audio et vidéo. Toute diffusion de média en streaming via les applications Apple le sera aussi en mode dégradé.

A noter que les applications tierces ne seront pas affectées toutefois par cette fonctionnalité.

Retrouvez le ZD’Brief sur les plateformes de podcast

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply