Septuagénaire décapitée à Agde: un suspect de 51 ans arrêté – BFMTV.COM

Spread the love

Une homme a été placé en garde à vue après le meurtre d’une septuagénaire à Agde (Hérault), retrouvée décapitée mercredi dans sa maison. Le corps de cette femme, une ancienne institutrice de 77 ans, avait découvert chez elle mercredi soir par les pompiers, la tête à proximité du corps.

Le suspect, un homme âgé de 51 ans, a été arrêté peu avant 21h jeudi soir, aux alentours de Agde. Il aurait été identifié, grâce notamment, au système de vidéosurveillance dont la maison était équipée. 

>> A LIRE AUSSI – Une septuagénaire retrouvée décapitée à son domicile à Agde: ce que l’on sait

La carte bleue de la victime utilisée

Selon le parquet de Béziers, l’homme connaissait la victime. Il a été placé en garde à vue, pour assassinat car les premières investigations laissent penser qu’il y aurait eu préméditation.

“Il s’agit d’un homme âgé de 51 ans qui connaissait la victime”, a indiqué jeudi soir le procureur Béziers, Raphaël Balland, dans un communiqué. “Il a été placé en garde à vue du chef d’assassinat compte tenu des évolutions des investigations laissant présumer des éléments de préméditation”, a poursuivi le magistrat qui avait précisé plus tôt dans la journée que la piste terroriste n’était pas privilégiée à ce stade.

C’est le fils de la victime qui avait donné l’alerte, mercredi soir, inquiet d’être sans nouvelles de sa mère, qui était veuve et qui vivait seule. À l’extérieur de la maison, la police a retrouvé des gants en latex tachés de sang et un morceau de ruban adhésif. Il n’y a pas de trace d’effraction dans la maison.

Selon les informations de BFMTV, la carte bleue de la victime avait été dérobée et 1.000 euros avaient été retirés. La piste terroriste n’est pas privilégiée, selon le parquet de Béziers.   

Le procureur a précisé que la victime n’était pas connue de l’autorité judiciaire et que le commissariat d’Agde n’avait recueilli ces dernières années aucune plainte émanant d’elle. Par ailleurs, le procureur a indiqué avoir ouvert une autre enquête pour “violation du secret professionnel et recel de ce délit compte tenu 

Leave a Reply