Selon Gabriel Attal, le variant Delta représente 70% des contaminations dans les Landes – BFMTV

Spread the love

Le porte-parole du gouvernement s’est livré à son traditionnel point-presse après le Conseil des ministres ce mercredi. Il a fait le tableau de la progression du variant Delta sur notre territoire où les Landes sont particulièrement touchées. Le Premier ministre et le ministre de la Santé s’y rendront jeudi.

Le déconfinement se poursuit en France, où les masques sont tombés en extérieur jeudi dernier et où le couvre-feu a pris fin dimanche, mais cette détente n’interdit pas la vigilance. L’exécutif appelle notamment à ne pas baisser la garde face au variant Delta, déclinaison à l’origine indienne du Covid-19.

Entre 9 et 10% des contaminations au niveau national

Evoquant ce mercredi, lors de son point-presse post-Conseil des Ministres, une “alerte sur le variant Delta”, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a livré une statistique: “En France, il représente entre 9 et 10% des contaminations”. Un taux “comparable” à celui que l’on rencontre aux Etats-Unis et en Allemagne. “Les autorités internationales sont alertées”, a-t-il déclaré.

Mentionnant “60 cas du variant Delta dans le Bas-Rhin” ainsi que plusieurs foyers dans le département alsacien, Gabriel Attal a relevé qu’à l’autre bout du territoire, une zone était particulièrement touchée.

Castex et Véran dans les Landes jeudi

“Ce variant représente 70% des contaminations dans les Landes”. Une hausse de l’épidémie qui la place au-dessus du seuil d’alerte. En conséquence, le Premier ministre et le ministre de la Santé se rendront dans les Landes jeudi, a glissé le porte-parole.

Quant à la stratégie nationale pour contrecarrer une potentielle reprise épidémique, le membre de l’exécutif a expliqué qu’elle s’articulait autour des tests PCR et de “la protection des frontières”.

Sur le même sujet

“On voit que ça peut aller très vite”

Invité de BFMTV-RMC ce mercredi matin, Gabriel Attal avait abordé la contagiosité du variant Delta. “On sait maintenant qu’il est plus contagieux que le variant dit ‘anglais’. On voit ce qui se passe au Royaume-Uni, où il y a une hausse continue des cas depuis plusieurs semaines”, avait-il remarqué, enchaînant:

“On voit que ça peut aller très vite, il faut donc être très vigilant. C’est pour ça qu’on a mis en place en France un calendrier progressif de levée des restrictions, qu’on franchit étape par étape”.

Robin Verner

Robin Verner Journaliste BFMTV

Leave a Reply