Une coalition d’Etats américains a déposé un recours en justice lundi à San Francisco contre l’administration du président pour sa décision de décréter l’urgence nationale afin de construire un mur à la frontière avec le Mexique.

Le Monde avec AFP et ReutersPublié aujourd’hui à 04h12

Temps de Lecture 1 min.

Une manifestante brandit une pancarte « La seule urgence nationale vit dans la Maison Blanche », le 18 février à Washington.
Une manifestante brandit une pancarte « La seule urgence nationale vit dans la Maison Blanche », le 18 février à Washington. Carolyn Kaster / AP

Une coalition de seize Etats américains menée par la Californie a engagé lundi 18 février une procédure judiciaire contre la décision de Donald Trump de proclamer l’état d’urgence nationale pour obtenir la construction du mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique.

« Nous attaquons le président Trump en justice afin de bloquer son utilisation abusive des pouvoirs présidentiels », a déclaré l’Attorney General (ministre de la justice) de Californie après le dépôt d’une plainte auprès d’un tribunal de district de l’Etat.

L’objectif est d’empêcher Donald Trump de « voler unilatéralement l’argent des contribuables mis de côté en respect avec la loi par le Congrès pour les populations de nos Etats », a ajouté le démocrate Xavier Becerra dans un communiqué.

« Pour la plupart d’entre nous, le bureau de la présidence n’est pas un lieu de théâtre », a-t-il poursuivi.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Aux Etats-Unis, la bataille sur l’état d’urgence nationale a commencé

Des particuliers aussi

Trois particuliers du Texas et un groupe de protection de l’environnement ont déposé vendredi les premiers recours en justice après que Donald Trump a proclamé l’état d’urgence, accusant le président américain de violer la Constitution et de porter atteinte à leurs droits de propriété. Ces différentes procédures judiciaires pourraient ralentir les démarches engagées par Trump pour la construction du mur à la frontière mexicaine, mais ont peu de chances de l’empêcher.

Lire aussi Etats-Unis : Trump décrète l’urgence nationale pour financer le mur à la frontière avec le Mexique

Donald Trump, qui savait à quoi s’attendre en prenant sa décision, semble compter au bout de la procédure judiciaire sur la majorité conservatrice de la Cour suprême pour obtenir gain de cause.

Le président républicain a décidé vendredi de recourir à la procédure de l’état d’urgence nationale pour concrétiser la promesse phare de sa campagne électorale en 2016, choisissant par ce moyen de contourner le Congrès – et notamment l’opposition démocrate – qui refusait de lui accorder les 5,7 milliards de dollars qu’il réclamait pour la construction du mur.

Let a comment