Seine-Saint-Denis : le pass sanitaire obligatoire dans 12 centres commerciaux, les non-vaccinés cherchent un plan B – Le Parisien

Spread the love

« C’est simple, dès demain, je boycotte les centres commerciaux », avance d’emblée une adolescente non-vaccinée dans une allée de Rosny 2. Dès ce lundi, le pass sanitaire sera demandé aux clients de douze centres commerciaux de Seine-Saint-Denis. L’arrêté du préfet de Seine-Saint-Denis, Jacques Witkowski n’a été pris que ce samedi soir, trois jours après la décision du gouvernement.

En cause, la situation sanitaire dans le département, « préoccupante » selon la préfecture, citant le taux d’incidence local, de 222 cas pour 100 000 habitants, au-dessus de la limite de 200 cas fixée par le gouvernement. Le port du masque restera en outre obligatoire.

Avec ses 114 000 mètres carrés, ses 180 commerces et ses huit entrées directes, en plus de l’accès direct par le parking dont bénéficient quelques magasins, tels C&A ou les Galeries Lafayette, Rosny 2 est le plus grand centre commercial de Seine-Saint-Denis. « Les huit entrées ne resteront pas ouvertes, explique une vendeuse. Ils en fermeront au moins quatre. Les entrées directes de certains magasins aussi. »

« Les agents de sécurité vont devoir faire la police »

Une organisation casse-tête qui se met d’ores et déjà en place pour répondre à la problématique de ce lundi : aux portes de plusieurs entrées, des barrières sont déjà en place, laissant deviner une file d’attente future en vue des contrôles. Les agents de sécurité seront en charge du contrôle des pass sanitaire. Seul hic : « Ils ne sont pas d’accord, avance la jeune commerçante. Ils vont devoir faire la police, ça leur doublera le travail. »

À l’idée des files d’attente qui s’allongent, Hocine, client de 50 ans venu avec sa fille, pâlit. « Je n’attendrais certainement pas dix minutes pour entrer, prévient celui qui se rend à Rosny 2 toutes les deux semaines. Ça ne me donne pas du tout envie. Si ce n’est pas rapide, j’irai en ville… ou sur Amazon. »

Une perte de clientèle que redoute justement une vendeuse de lingerie. « On sent déjà le contrecoup des annonces de cette semaine, déplore-t-elle. On a déjà moins de monde ces derniers jours. Si ça commence comme ça… J’ai peur pour les jours à venir. » Yanis et Clémence, deux clients âgés de 30 et 22 ans, rechignent à se faire vacciner. Tout comme Kristel, 29 ans : « Ça va être compliqué de devoir faire un test à chaque fois que je veux faire mes courses ici. »

De nombreux clients sont déjà prêts

D’autres, comme Ouafa, 50 ans, et sa fille Kamilia, 23 ans, s’étaient préparées à présenter leur pass à l’entrée. « On pensait que c’était déjà obligatoire ! s’amusent-elles. Et je trouverais ça normal, poursuit la maman : l’urgence est de protéger les autres. »

LP/C.L.-T.
LP/C.L.-T. Caroline Lavaine-Talaszka

« Moi, je ne suis pas inquiète, rassure une commerçante qui travaille à Rosny 2 depuis quelques années. Ça n’empêchera pas les gens de venir. Là, c’est calme, mais c’est normal, c’est le mois d’août. Les clients qui me parlent du pass sanitaire le prennent plutôt bien, il n’y a pas de raison que cela se passe mal. »

Quid du centre de vaccination à l’intérieur du centre commercial ?

À une complexité près : Rosny 2 accueille, au rez-de-chaussée, un centre de vaccination, avec et sans rendez-vous. « Ah ça, par contre, doute-t-elle, je ne sais vraiment pas comment les gens qui ne sont pas encore vaccinés vont faire pour entrer. » Réponse d’un agent de sécurité : « Pour ceux qui ont un rendez-vous, ce sera très simple, ils n’auront qu’à présenter leur preuve de rendez-vous », affirme-t-il. Qu’en sera-t-il de ceux qui viendront sans rendez-vous ? « Ça, je l’ignore », concède-t-il.

Dès ce lundi, onze autres centres du département dont la surface dépasse les 20 000 mètres seront concernés au même titre que Rosny 2. Ce sont Le Millénaire à Aubervilliers, O’Parinor à Aulnay-sous-Bois, Bel Est à Bagnolet, Bel Air au Blanc-Mesnil, Avenir à Drancy, L’Ilo à Épinay-sur-Seine, La Grande Porte à Montreuil, Les Arcades à Noisy-le-Grand, Domus à Rosny-sous-Bois, le Carrefour de Stains, ainsi que Bienvenu, à Villetaneuse.

Leave a Reply