Advertisements

Ségolène Royal : Anticor appelle la Cour des comptes à faire “un rapport sur les ambassadeurs thématiques” – franceinfo

Spread the love

“Même si c’est parfois bénévole, on donne des moyens financiers importants”, ce qui justifie un droit de regard, défend Jean-Christophe Picard, président de l’association de lutte contre la corruption Anticor.

Après l’ouverture d’une enquête préliminaire par le Parquet national financier (PNF) visant Ségolène Royal et sa mission d’ambassadrice des pôles, Jean-Christophe Picard, président de l’association de lutte contre la corruption Anticor estime que “ça remet en cause tous ces postes dont on ne comprend pas très bien l’utilité”, des postes “où il n’y a pas de bilan, pas d’évaluation”. Il faudrait plus globalement, que la Cour des comptes fasse un rapport sur les ambassadeurs thématiques parce qu’on a quand même le sentiment que ça ne sert pas à grand-chose”, préconise le militant.

franceinfo : Est-ce que l’ouverture de cette enquête vous satisfait ?

Jean-Christophe Picard : Oui c’est très bien à partir du moment où on apprend que l’argent public est peut-être mal utilisé, c’est très bien que le PNF, qui est un super-parquet, se saisisse et enquête. Il faudrait plus globalement, que la Cour des comptes fasse un rapport sur les ambassadeurs thématiques parce qu’on a quand même le sentiment que ça ne sert pas à grand-chose, qu’il y a peu de contrôles. Les 21 ambassadeurs thématiques ont un coût pour le contribuable, plusieurs millions d’euros. On devrait leur demander un bilan annuel et contrôler leurs dépenses, leurs factures. Je suis étonné que Ségolène Royal qui est ambassadrice depuis deux ans et demi, n’ait pas encore fourni de bilan de son activité. Cela intervient au bout de deux ans et demi, ça me semble un peu long, mais c’est bien que des journalistes se soient intéressés à cette activité.

Est-ce que cela pose la question des moyens publics mis à disposition de personnalités qui continuent d’exister ailleurs en politique ?

On sait bien que ces ambassadeurs thématiques n’ont pas une utilité évidente. Même si c’est parfois bénévole, on donne des moyens financiers importants, la nomination est complètement discrétionnaire, le contrôle ne semble pas très prégnant.

Dans notre belle République, il y a, a priori, une ribambelle de sinécures qui permettent de recaser les déçus du suffrage universel.Jean-Christophe Picard, président de l’association Anticor à franceinfo

Ça remet en cause tous ces postes dont on ne comprend pas très bien l’utilité. Il n’y a pas de bilan, pas d’évaluation.

La défense de Ségolène Royal est-elle crédible ?

Sur le fait que ses frais soient pris en compte par la maison d’édition, pourquoi pas. Mais le fait que les employés interviendraient bénévolement, sur leurs jours de congés, ça l’est beaucoup moins. Ça pose le problème de la question du détournement de biens publics, si jamais les employés ont été utilisés à d’autres fins que sa mission d’ambassadrice des pôles.

Advertisements

Leave a Reply