Sécurité: Emmanuel Macron affiche son soutien à la police de proximité – 20 Minutes

Spread the love
Emmanuel Macron à l’Elysée le 23 juillet 2020. — Francois Mori/AP/SIPA

Les policiers des 17e et 18e arrondissements de Paris ne s’attendaient pas à cette visite. Il faut dire que le président de la république n’avait rien laissé savoir avant sa rencontre lundi soir avec les forces de l’ordre. Emmanuel Macron n’est en plus pas venu les mains vides. Accompagné de Gérald Darmanin, de la ministre déléguée Marlène Schiappa et du préfet de police Didier Lallement, il a annoncé le versement d’une « indemnité spécifique » pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d’euros, a annoncé le ministère de l’Intérieur.

Trajet dans une voiture de la Bac

Lors de sa visite, le chef de l’Etat est monté dans une voiture de la Bac Nuit Paris Nord, basée dans le 17e arrondissement, puis s’est rendu dans le commissariat du 18e arrondissement où il a rencontré des agents de Police Secours.

Des policiers empêchaient les médias de s’approcher, selon des journalistes. Une vidéo postée sur Twitter par un journaliste de Brut le montre cependant, masqué, en train d’échanger quelques mots avec des riverains. Une photo d’un journaliste du Point le montre par contre en train d’échanger sans masque avec des policiers dans le commissariat du 17e.

Selon l’Elysée, Emmanuel Macron voulait par cette visite remercier et soutenir les agents pour leur engagement sur le terrain mais aussi leur rappeler leur « devoir d’exigence ». De son côté, le ministère de l’Intérieur a indiqué que l’indemnité « vise notamment à accompagner une pénibilité plus forte liée au travail de nuit et le passage à des cycles de travail augmentant la présence des policiers sur le terrain ». Son coût « sera prévu dans le projet de loi de finances pour 2021 ».

Confirmer les déclarations de son gouvernement

Le geste d’Emmanuel Macron pour la police prolonge les déclarations de son gouvernement contre l’insécurité, suite à plusieurs faits divers violents, dont l’agression violente d’un chauffeur de bus, des tirs contre un pompier et des affrontements entre Tchétchènes et habitants des quartiers à Dijon. Son Premier ministre Jean Castex samedi a annoncé plusieurs initiatives contre l’insécurité et l’expérimentation prochaine à Nice de l’extension des compétences de la police municipale.

32 partages

Leave a Reply