Sandrine Rousseau et Yannick Jadot, finalistes de la primaire écologiste. Leurs portraits, leurs idées – Reporterre

Spread the love
19 septembre 2021 à 18h10,
Mis à jour le 19 septembre 2021 à 19h44

Durée de lecture : 1 minute

Politique
Présidentielle

Les résultats du premier tour de La primaire des écologistes viennent de tomber : 27,70 % des suffrages pour Yannick Jadot, 25,14 % pour Sandrine Rousseau, qui crée la surprise. Delphine Batho a obtenu 22,32 %, Eric Piolle 22,29 %, et Jean-Marc Governatori 2,35 %.

Pour connaître les idées et le parcours des deux finalistes, voici leurs interviews et portraits.

ENTRETIENS

Yannick Jadot : « Un seul objectif, gagner ! »

© Mathieu Génon/Reporterre

Sandrine Rousseau : « On a besoin d’une radicalité écologique »

© Mathieu Génon/Reporterre

PORTRAITS

Yannick Jadot, l’écolo pragmatique

© Mathieu Génon/Reporterre

« Un pilier d’EELV » pour les uns, « trop droitier » pour les autres, l’eurodéputé Yannick Jadot se pose à la primaire écologiste comme le candidat capable de propulser les Verts à la présidentielle de 2022. Reste à convaincre certains militants déçus de son retrait en 2017.


Sandrine Rousseau, l’écoféministe qui dérange

© Mathieu Génon/Reporterre

L’économiste, vice-présidente de l’université de Lille, se présente comme la plus radicale des cinq candidats à la primaire écologiste. Sandrine Rousseau assume une « écologie de transformation », un projet qui lui vaut régulièrement des attaques sur les réseaux sociaux.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d’une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.
S’inscrire

Leave a Reply