Samsung veut supprimer les emballages plastiques des smartphones d’ici 2025

Spread the love
Samsung veut supprimer les emballages plastiques des smartphones d'ici 2025

Lors de l’événement Unpacked de Samsung, la société a procédé à sa présentation annuelle de nouveaux appareils, mais elle a également pris l’engagement d’éliminer tout plastique de l’emballage de ses smartphones d’ici 2025.

Cet engagement, pris dans le cadre de la nouvelle plateforme de développement durable de Samsung appelée Galaxy for the Planet, vise à réduire les déchets créés au cours du cycle de vie des smartphones Samsung.

L’engagement fixe divers objectifs de durabilité que Samsung espère atteindre d’ici 2025. Selon ce calendrier, outre l’abandon des emballages en plastique, Samsung prévoit d’incorporer des matériaux recyclés dans tous ses nouveaux smartphones, d’éliminer les déchets et de réduire la consommation d’énergie en mode veille de ses chargeurs de smartphones à moins de 0,005 W lorsqu’un appareil est complètement chargé.

publicité

Energie renouvelable et recyclage des anciens appareils

« Nous pensons que chacun a un rôle à jouer pour fournir des solutions innovantes qui protègent la planète pour les générations à venir. Samsung est conscient que ses efforts doivent être à la hauteur de sa taille, de son influence et de l’ampleur de l’écosystème Galaxy dans le monde entier », a déclaré TM Roh, président de Samsung Mobile Communications Business.

« Galaxy for the Planet est une étape importante dans notre cheminement vers la création d’un monde plus durable, et nous le ferons avec l’ouverture, la transparence et la collaboration qui animent tout ce que nous faisons. »

Parmi les autres mesures de développement durable introduites par Samsung au cours des derniers mois, citons le lancement d’un programme de recyclage des anciens appareils Galaxy, d’un nouvel outil qui aide les gens à gérer l’énergie qu’ils utilisent, sans compter l’engagement de n’utiliser que des sources d’énergie renouvelables pour ses activités au Brésil et au Mexique d’ici 2025.

Actuellement, les activités de Samsung en Chine, en Europe et aux États-Unis sont déjà entièrement alimentées par des sources d’énergie renouvelables.

Des ambitions également renouvelées pour LG

Dans son rapport annuel sur le développement durable publié en juin, Samsung indique que ses émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 5 % par rapport à l’année précédente, ce qui représente 14,8 millions de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone. Avec cette augmentation des émissions, Samsung n’a pas atteint son objectif d’émissions pour 2020, qui aurait représenté une réduction de 70 % des émissions produites en 2008.

Selon Greenpeace, Samsung utilise actuellement des combustibles fossiles pour répondre à 82 % de ses besoins en électricité. « Compte tenu de l’ampleur de l’activité de Samsung et de son impact sur l’ensemble des économies coréenne et vietnamienne, ainsi que de son engagement à poursuivre des objectifs en matière d’énergies renouvelables sur d’autres marchés, l’entreprise a le pouvoir de faire de grands progrès en Corée et au Vietnam en facilitant l’accès aux énergies renouvelables dans ces deux pays », a déclaré Greenpeace en juin.

La dernière promesse de Samsung a été suivie par celle de LG, qui a également pris un engagement de durabilité le même jour. Mercredi, LG s’est engagé à fixer des objectifs d’émissions conformes aux objectifs scientifiques. Cet engagement met les objectifs d’émissions de LG en conformité avec l’objectif de l’Accord de Paris de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré Celsius, a déclaré LG.

Il y a deux ans, LG s’est également engagée à être neutre en carbone d’ici 2030, ce qui implique de réduire les émissions de carbone au stade de la production à la moitié de ce qu’elle a émis en 2017 d’ici 2030. Le mois dernier, LG a déclaré qu’elle était en bonne voie pour atteindre un taux de recyclage des déchets de 95 % sur ses sites de production et pour passer à l’utilisation exclusive de voitures électriques ou à hydrogène pour ses activités professionnelles d’ici 2030.

Si l’on compare les deux géants technologiques sud-coréens, alors que les émissions de gaz à effet de serre de Samsung ont augmenté en 2020, LG a diminué ses émissions de 12 % l’année dernière par rapport à 2019, produisant environ 1,3 million de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply