Salesforce investit 40M de $ dans une application de SMS 

Spread the love

Le marketing digital se concentre principalement sur les réseaux sociaux. Mais le chemin le plus direct pour interagir avec l’audience est très certainement le SMS, « canal le plus direct et le plus personnel qui soit » selon Matthew Peltier, fondateur et directeur général de Community.com Inc.

L’homme est à la tête d’une startup née en 2019 et en pleine croissance. Dans l’ombre du marketing digital, sa valorisation atteindrait déjà les 90 millions de dollars. La semaine dernière, c’est Salesforce qui a investi pas moins de 40 millions $ pour son développement.

L’éditeur de logiciel renommé de San Francisco utilise aussi les services de Community, et sa participation à l’opération de financement est un vrai signe de l’intérêt de la plateforme.

Une startup qui monte en flèche grâce aux SMS

Dans un contexte de grand flou quant à la publicité ciblée sur Internet (Google et Apple revoient leur politique de cookies et de confidentialité), les marques se retrouvent dans l’embarras pour lancer des campagnes s’adressant aux bons consommateurs. Community.com Inc vient prendre à contre-pied ces changements avec le canal du SMS.

En substance, la plateforme propose des services d’envoi de messages texte groupés pour des entreprises ou des personnalités publiques. Tom Brady, le célèbre joueur de NFL, utilise le service tout comme l’équipe de hockey de Pittsburgh. Sur une application, ils peuvent ainsi lancer des campagnes de SMS pour s’adresser directement à leur communauté. Les marques peuvent aussi interagir par ce biais pour communiquer auprès de leurs consommateurs.

Bien sûr, Community.com Inc n’est pas le seul acteur sur le marché. Mais son activité et sa croissance montent en flèche alors que le service n’a que deux ans. Depuis 2019, 3 milliards de SMS ont été envoyés depuis la plateforme. Celle-ci comporterait une base de 26 millions d’utilisateurs enregistrés pour recevoir des SMS, à travers les différents clients et campagnes.

Une formule efficace, mais qui questionne

Difficile de prédire toutefois si Community.com pourra continuer à opérer sans alerter certaines autorités. Par exemple, elle se différencie de ses concurrents en offrant à ses nouveaux clients la possibilité de piocher dans la base de données de contacts déjà enregistrés sur la plateforme. Ces données comprennent les numéros, noms, âges, emplacements géographiques et même les centres d’intérêt.

« En tant que directrice marketing, lorsque vous regardez les tendances de disparition des cookies, davantage de conformité à la confidentialité et de réglementations de sécurité sur les données de tiers, vous cherchez des moyens de créer des relations directes », commentait la directrice du marketing de Community.com Inc, Sarah Franklin.

Selon un article du Wall Street Journal, l’équipe de hockey de Pittsburgh aurait enregistré un taux de clics de 53,6 % sur une campagne par SMS. Celle-ci correspondait à une offre de remise sur les billets des matchs pour les étudiants. Sur la base de 21 000 abonnés, l’équipe a ainsi pu cibler sa campagne SMS par le biais de l’âge.

« On a plus l’impression de parler à des humains que de crier sur Internet », déclarait Andi Perelman, la vice-présidente du numérique de l’équipe de hockey américaine.

Leave a Reply