Ringover fait appel à Orange Ventures et Bpifrance pour grandir et démocratiser l’IA

Ringover fait appel à Orange Ventures et Bpifrance pour grandir et démocratiser l'IA

Éditeur SaaS de logiciels de centres de contact, le Français Ringover finalise un second tour de table. Après une série A de 10 millions d’euros en 2021, l’entreprise double la mise à 20 millions. Pour cette série B, accompagnée de son investisseur historique Expedition Growth Capital, elle fait entrer Orange Ventures et Bpifrance par l’intermédiaire de son fonds Large Venture.

Grâce à ces capitaux – apportés uniquement sous forme d’un apport de fonds propres (sans dettes ni subventions) -, Ringover entend donc accélérer sur la croissance à l’international, en particulier en s’implantant aux Etats-Unis à Atlanta, en plus de sa présence en Espagne et au Royaume-Uni.

publicité

Début du rêve américain pour la scale-up du SaaS

Comptant 300 collaborateurs et revendiquant 10.000 clients (petites et moyennes entreprises), Ringover veut développer la part de son CA réalisée hors de France. Pour piloter son activité aux Etats-Unis, l’éditeur confie son nouveau site d’Atlanta à Renaud Charvet, l’un des cofondateurs.

Pour nourrir sa croissance, Ringover mise aussi sur la R&D, le développement de nouveaux produits, la démocratisation de l’IA et l’intégration accrue de sa suite SaaS avec les logiciels métiers de ses clients.

Au niveau produits, l’éditeur propose une suite en ligne de fonctionnalités à destination des services clients et commerciaux. Ringover a d’abord mis l’accent sur la prospection commerciale, via par exemple le lancement en 2023 d’outils de prospection commerciale et d’analyse conversationnelle basé sur l’IA.

L’entreprise annonce à présent travailler sur des “produits orientés service client afin de compléter son offre.” Son développement dépendra aussi des intégrations avancées proposées, estime l’éditeur. “Ringover s’intègre déjà à 70+ outils métiers et compte doubler ce chiffre dans les prochains mois”, précise-t-il.

Démocratiser l’IA pour les ventes et le service client

L’éditeur hexagonal ambitionne aussi de se démarquer sur le marché grâce à l’intelligence artificielle. But annoncé : démocratiser l’usage de l’IA dans le quotidien des pôles commerciaux et service client. Par le biais de fonctionnalités basées sur l’IA, Ringover prévoit de faire de sa suite un copilote de ses utilisateurs.

L’intelligence artificielle constituera d’ailleurs un des axes importants de sa stratégie en matière de recherche et développement – qui mobilise un tiers des collaborateurs. Ludovic Rateau, CTO et cofondateur de Ringover, rappelle le cap : “offrir à toute entreprise une suite puissante d’outils de relation client, axée sur la performance des équipes et augmentée par l’IA.”

L’entrée d’Orange au capital devrait aussi contribuer à la croissance de l’éditeur SaaS. Le géant français des télécoms annonce vouloir apporter son expertise technologique dans les télécoms et sa connaissance du marché B2B en France et à l’international.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *