Revue de tests : l’Apple Watch Series 7 est une mise à jour très mineure

Spread the love

À quelques jours des premières livraisons qui devraient avoir lieu de vendredi, les tests américains de l’Apple Watch Series 7 ont été publiés. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’enthousiasme reste mesuré chez nos confrères de l’autre côté de l’Atlantique. Il faut dire que cette génération change peu de choses sur le papier, et c’est manifestement encore moins le cas dans les faits.

Photo The Verge.

Il y a principalement deux nouveautés matérielles sur cette génération : l’écran s’agrandit tout en maintenant une taille générale similaire pour la montre, et la charge est un petit peu plus rapide. L’Apple Watch Series 7 est proposée en deux nouvelles tailles, 41 et 45 mm, et même si ses dimensions externes ont un petit peu augmenté, le gain est surtout lié aux bordures réduites. Les avis diffèrent sur cette augmentation, même si tout le monde la juge sympathique.

Pour Engadget comme pour Cnet, c’est un changement significatif qui améliore la montre au quotidien. La journaliste de Cnet en particulier apprécie de pouvoir saisir le code de déverrouillage plus simplement, puisque les touches sont plus grandes, et elle a beaucoup apprécié le clavier complet, fonction exclusive de watchOS 8 pour ces nouvelles montres.

Autre exclusivité, deux nouveaux cadrans dont un modulaire duo qui intègre deux grandes complications, ce qui est très utile selon Engadget. Le cadran contour, qui place les chiffres sur les bords pour qu’ils apparaissent déformés sur le côté, fonctionne mieux sur les vidéos fournies par Apple qu’en réalité à cause des reflets sur le verre, note Marques Brownlee.

Photo Techcrunch.

Moins d’enthousiasme concernant ce point chez The Verge et TechCrunch, qui trouvent que le grand écran ne change pas fondamentalement la montre. Dieter Bohn souligne même qu’il aurait préféré garder l’écran des Series 5 et 6 si cela avait permis d’augmenter l’autonomie en contrepartie. À défaut, la Series 7 maintient la même autonomie et tiendra une journée, un peu moins si vous faites du sport avec, un peu plus si vous désactivez l’écran toujours allumé.

Faute d’une autonomie améliorée, Apple propose quand même une recharge plus rapide, à condition d’utiliser le galet de charge fourni avec la montre et un adaptateur secteur USB-C suffisamment puissant. Le constructeur évoque une charge 33 % plus rapide et The Verge a mesuré 20 % de gagnés en dix minutes de charge, tandis qu’Engagdet évoque une charge de 0 à 100 % en une heure. À titre de comparaison, le site indique qu’une Apple Watch SE ne monte qu’à 60 % sur la même durée. Au passage, il n’est pas question de charger la montre en utilisant le standard Qi, regrette Dieter Bohn.

Parmi les petites nouveautés, il y a une meilleure résistance permise par le nouveau design du verre qui est plus épais. Malheureusement, aucun journaliste n’a voulu sacrifier une Apple Watch Series 7 pour vérifier ce qu’avance Apple. Marques Brownlee relève toutefois que la meilleure résistance à la poussière signalée par le constructeur n’est pas liée à un changement physique, c’est une certification que le constructeur n’avait pas sollicitée auparavant. Les montres pommées étaient déjà résistantes, celle-ci devrait l’être un petit plus, en somme.

À l’heure des bilans, tous les tests s’accordent sur la même conclusion : c’est une mise à jour si mineure que rien ne justifie la transition depuis une Series 6 ou même une Series 5. Naturellement, si vous avez une Apple Watch plus ancienne, la Series 7 est un excellent produit qui devrait vous offrir entière satisfaction.

Leave a Reply