Quelques jours après Apple, Samsung Electronics vient de dévoiler des chiffres en berne, comme elle l’avait annoncé via son propre avertissement sur résultats. Le bénéfice d’exploitation de la division des puces pour le quatrième trimestre est tombé à 7,01 milliards de dollars, contre 9,8 milliards un an auparavant. Sa division mobile a enregistré un bénéfice d’exploitation trimestriel de 1,35 milliards de dollars, en baisse par rapport aux 2,16 milliards l’année dernière.Mais ce dernier trimestre ne doit pas faire oublier une très belle année. La firme a enregistré 219 milliards de dollars (+2%), un bénéfice d’exploitation de près de 53 milliards de dollars (+10%), et un bénéfice net de près de 40 milliards de dollars (+5%). Avec une marge d’exploitation de 25,1% et une marge nette de 18,2%, l’entreprise n’a pas de quoi rougir.

Toutefois, ce bel exercice laisse présager un avenir un plus difficile. En effet, ces chiffres proviennent essentiellement des semi-conducteurs (qui représente 35,4% de son chiffre d’affaires total et 75,7% de l’ensemble de ses bénéfices). Sans eux, la situation est négative. Or, 2019 pourrait être totalement différente, car les puces mémoires (85% des revenus dans les semi-conducteurs) vont entrer dans un cycle de très basse demande, qui devrait durer techniquement deux ans.

A cela s’ajoute l’arrivée de nouveaux acteurs chinois comme Innotron Memory et Yangtze Memory Technology Co. Aussi le coréen compte sur d’autres secteurs pour se relancer comme sa division IT & Mobile Communications, l’introduction commerciale du service 5G en Corée du Sud et surtout le Galaxy S10.

Source[Via]

Let a comment