Résultats des élections régionales 2021 : réélu, Xavier Bertrand propose déjà de redresser la France – Le Monde

Spread the love
Xavier Bertrand, réélu à la tête des Hauts-de-France, à Saint-Quentin (Aisne), dimanche 27 juin 2021.

Le président sortant Xavier Bertrand a été réélu avec 53 % des voix, selon les estimations d’Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, LCP et Public Sénat, dans un contexte de forte abstention (67,2 %) pour un second mandat à la tête de la région Hauts-de-France. C’est fort de ce résultat que l’ancien ministre, également candidat à l’élection présidentielle, est apparu devant une soixantaine de militants, proches et colistiers dans la salle du Palais de Fervaques de Saint-Quentin (Aisne).

En direct : Suivez le second tour des élections régionales et départementales

Au micro dès 20 heures, Xavier Bertrand a d’abord souligné la défaite du Rassemblement national (RN) qui était jusqu’ici la seule opposition au président sortant. « L’histoire retiendra que par deux fois, ici, sur la terre des Hauts-de-France, fidèle à une certaine idée de la France, le Front national [ancien nom du RN] a été arrêté et nous l’avons fait fortement reculer. » L’élu de Saint-Quentin veut apparaître comme le meilleur barrage au RN pour la prochaine présidentielle.

Il a également souhaité envoyer un message aux déçus de la politique, abstentionnistes et autres Français en colère. « Ce soir, je veux m’adresser à cette France que l’on refuse de voir, d’entendre et qui s’est abstenue ces deux dimanches, a-t-il déclaré. C’est le cri du cœur de la France qui chaque jour travaille et pourtant n’arrive plus à joindre les deux bouts. C’est le cri de la France qui respecte les règles et qui voit que partout on piétine impunément la loi. C’est le cri de la France qui compte chaque euro pour boucler ses fins de mois et qui ne comprend pas comment on peut être à la fois le pays qui paye le plus d’impôts et où les services publics s’effondrent. »

« La politique n’est pas morte »

Dans un discours plus adressé aux Français qu’aux habitants de la région des Hauts-de-France, il a prévenu que le « chemin de l’espoir démarrait maintenant et ici ». Le gaulliste âgé de 56 ans a conclu sa prise de parole de cinq minutes par : « C’est à vous les silencieux, les invisibles, les oubliés que je m’adresse aussi. Il n’y a pas de fatalité, la politique n’est pas morte, elle peut rendre la vie meilleure. »

Au premier rang, les larmes aux yeux, son père a confié au Monde sa fierté. « Je suis extrêmement content pour lui. Pour la présidentielle, chaque chose en son temps mais il vient de faire un bon pas en avant avec ce score », a déclaré Jean-Pierre Bertrand, 74 ans.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Elections régionales 2021 : la droite renforcée met le cap sur la présidentielle

Dans la salle, les conseillers régionaux Christophe Coulon et Jean-François Rapin ont rappelé que l’objectif de la liste « Se battre pour vous ! » était de « combattre et faire reculer le FN ». « Sébastien Chenu et le RN ont fait deux fois moins bien qu’en 2015. Ils se cassent la gueule et je ne m’en plains pas », a insisté Christophe Coulon.

Il vous reste 33.13% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply