Réouvertures annoncées par Macron : ce qui attend les restaurants, bars, commerces, stades et lieux culturels – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Emmanuel Macron a présenté, lors de son interview accordée à la presse régionale, le calendrier du déconfinement à venir. La plupart des lieux pouvant accueillir du public, touchés par les restrictions, sont concernés. La Dépêche revient, lieu par lieu, sur ce qui les attend.

Au cours de l’interview qu’il a accordé, mercredi 28 avril, à La Dépêche du Midi et à la presse régionale, Emmanuel Macron a présenté le calendrier de réouvertures des lieux fermés. Si la décrue épidémique se confirme, la plupart d’entre eux devraient pouvoir retrouver une situation presque normale. La Dépêche vous détaille les perspectives pour chacun des lieux concernés.

  • Les restaurants, bars et cafés en deux temps

Le gouvernement avait déjà évoqué la période de la mi-mai pour autoriser les restaurateurs et gérants de bars à rouvrir leurs établissements. Emmanuel Macron a donc apporté plus de précision : ce sera pour le 19 mai, et comme pressenti, ce sera limité aux terrasses. Les tables y seront limitées à six personnes. Le couvre-feu sera, lui, repoussé à 21 heures, ce qui laissera le temps aux restaurants d’assurer des services du soir.

Et le 9 juin, cafés, bars et restaurants pourront ouvrir leurs établissements en intégralité, y compris leurs salles intérieures donc. Le couvre-feu, lui, sera étendu à 23 heures. En revanche, il ne sera pas nécessaire de présenter un pass sanitaire pour pouvoir s’attabler ou pénétrer dans un de ces établissements. Enfin le 30 juin, c’en sera fini du couvre-feu et les jauges maximales seront adaptées à la situation sanitaire locale.

  • Les commerces “non essentiels”

Tout reprendra le 19 mai : ce jour-là, plus aucun commerce ne sera fermé y compris les centres commerciaux, les salons de massage, les instituts de beauté ou encore les magasins de vêtements. Les rayons non essentiels des grands magasins pourront eux aussi redevenir accessibles. En revanche, il faudra respecter des jauges et des protocoles qui restent encore à définir.

Le 30 juin, là où la situation sanitaire le permet, les jauges de limitation de la clientèle pourraient être abolies, mais les gestes barrières et la distanciation sociale resteront la règle.

  • Les lieux culturels

Le monde de la culture souffre des restrictions depuis plus d’un an. Le 19 mai pourrait devenir le bout du tunnel : ce jour-là, les cinémas, théâtres, musées et salles de spectacles seront autorisés à rouvrir leurs portes. Là encore, des jauges maximales et des protocoles spécifiques seront imposés. On sait déjà pour les salles de spectacles que le public devra rester assis et que la capacité d’accueil sera limitée à 800 personnes en intérieur et 1000 personnes en extérieur.

Le 9 juin, ce sera le retour des grands événements puisque la jauge passera à 5 000 personnes maximum pour les lieux de culture. À condition de pouvoir présenter, pour chaque spectateur, un pass sanitaire certifiant que l’on est vacciné ou que l’on a réalisé un test négatif lors des dernières 48 heures.

A lire aussi : Pass sanitaire annoncé par Macron : grands événements, voyages… tout savoir sur le sésame bientôt indispensable

Le 30 juin, deux mesures entreront en vigueur : le pass sanitaire sera d’abord rendu obligatoire pour tout événement rassemblant plus de 1000 personnes en extérieur et en intérieur. Par ailleurs, il n’y aura plus de limite maximale au niveau national pour recevoir du public et pour organiser des événements : elle dépendra de la situation sanitaire locale. En revanche, les gestes barrières (dont le port du masque) et la distanciation sociale seront toujours la norme.

  • Les stades et lieux sportifs

Retrouver l’ambiance des tribunes sera bientôt une réalité pour les nombreux fans de sport en manque depuis des mois. Dès le 19 mai, il sera en effet possible de se rendre dans les établissements sportifs de plein air et couverts. Là encore, la jauge sera limitée à 800 personnes en intérieur et 1 000 personnes en extérieur. Pour les sportifs amateurs, la reprise des activités dans les lieux couverts et de plein air sera autorisée avec des protocoles adaptés. Les sports de contact seront toujours interdits.

La situation évoluera encore le 9 juin : les stades pourront accueillir jusqu’à 5 000 spectateurs, lesquels devront en revanche présenter un pass sanitaire conforme. Les salles de sport pourront enfin rouvrir leurs portes et les sports de contact seront autorisés en plein air, mais pas encore en intérieur.

Enfin le 30 juin, plus de jauges fixes mais des limites adaptées à la situation sanitaire locale. L’accès à tout événement, sportif ou pas, de plus de 1 000 personnes sera en revanche conditionné à la présentation d’un pass sanitaire pour chaque participant.

  • Les discothèques

Fermées depuis le début de la crise sanitaire, les 1648 discothèques de France ne rouvriront pas encore. Aucune indication n’a été donnée concernant la situation des établissements de nuit, si ce n’est sur la présentation de “l’agenda des réouvertures” communiqué par l’Elysée : elle indique sobrement que, au 30 juin, “les discothèques demeurent fermées”.

Aides financières : “On aura une réponse adaptée par secteur”

Concernant les aides, qui ont soutenu les secteurs touchés par la crise, le chef de l’Etat a insisté sur le fait qu’elles seraient prolongées et s’adapteraient aux besoins des secteurs : “Les semaines à venir, il faut être très vigilant pour accompagner le redémarrage sans créer de fragilités économiques, a expliqué Emmanuel Macron. Le dispositif d’activité partielle sera maintenu à l’identique en mai et en juin. En mai, pour ceux qui commencent à rouvrir, il y aura les mêmes aides économiques qu’en avril. À partir du 1er juin, l’accompagnement se fera au prorata de la reprise d’activité. On aura une réponse adaptée par secteur. Ce sera du cousu main. Là encore, nous le ferons dans un cadre concerté avec les partenaires sociaux.”

Leave a Reply