Rentrée scolaire : voici les conditions sanitaires pour lundi – actu.fr

Spread the love
Les écoles ouvriront de nouveau le lundi 26 avril
Les écoles ouvriront de nouveau le lundi 26 avril (©Illustration/Archives Actu.fr)

La fin des vacances approche et l’exécutif vient de préciser les conditions de rentrée des élèves à l’école jeudi 22 avril, lors d’une conférence de presse. 

 » Les enfants ont besoin de l’école », a insisté le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, en confirmant que les cours vont reprendre à partir du 26 avril. Mais dans quelles conditions ? Nous faisons le point.

À lire aussi

Fermeture d’une classe après un cas de contamination

Si l’exécutif assume sa volonté de rouvrir les écoles en France, pointant du doigt les conséquences « éducatives » et « psychologiques » des enfants, les conditions sanitaires seront strictes.

Ainsi, une classe sera fermée dès qu’il aura un cas de contamination. Cette mesure, qui va s’appliquer sur tout le territoire, est nouvelle. Auparavant, elle n’aurait été prise qu’en cas de détection d’un variant du Covid-19.

Pour le reste, le protocole sanitaire reste inchangé avec le respect des gestes barrières. Ainsi, tous les enfants de plus de 6 ans devront porter un masque. Le ministre a aussi appelé à augmenter les activités en plein air.

À lire aussi

Classes en demi jauge au Lycée et en partie au collège

Pour le retour en classe des lycéens et des collégiens, prévu pour le 3 mai, quelques changements sont à noter. Au lycée, les classes seront toujours sous format « hybride », c’est-à-dire en jauge de demi-classe en présentiel.

Ce système va en outre être mis en place pour les collégiens en classe de 4ème et de 3ème dans 15 départements, considérés comme les « plus touchés » par l’épidémie. Dans le détail, il s’agit des départements du Nord, de l’Aisne, de l’Oise, du Val-de-Marne, de l’Essonne, de la Sarthe, de la Loire, de Paris, du Rhône, des Bouches-du-Rhône, des Yvelines, de la Seine-et-Marne, de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et enfin du Val d’Oise.

Le Brevet, le Bac et les examens maintenus

Autre annonce, les examens de fin d’année sont maintenus. Ainsi, le brevet aura bien lieu, tout comme le baccalauréat.

Concernant ce dernier, Jean-Michel Blanquer a expliqué que l’épreuve écrite de philosophie et le Grand Oral sont toujours prévus à la fin juin. Pour l’enseignement supérieur, les examens et les partiels sont maintenus en présentiel en juin. De même, les concours ne doivent pas subir de changement.

Le ministre est également revenu sur les épreuves de BTS. Les examens de fin d’année auront bien lieu en mai et une session de rattrapage pour les élèves ayant contracté le coronavirus sera mis en place début juillet.

Déploiement des autotests

Autre nouveauté pour les lycéens cette fois, ils pratiqueront un autotest par semaine fourni par l’Education nationale. Des explications et des tutoriels vont être fournis, et une campagne d’information va commencer à partir du lundi 10 mai. Les autotests pourront être étendus aux scolaires plus jeunes en fonction des décisions de la Haute autorité de aanté (HAS). 

Deux autotests par semaine seront aussi fournis au personnel de l’Education nationale pour renforcer la campagne de dépistage. Enfin, les tests salivaires déjà déployés vont être renforcés pour passer à 400 000 tests par semaine dès la rentrée scolaire, surtout dans les départements où le virus circule le plus.

Accès prioritaire à la vaccination

Depuis le 17 avril et pour deux semaines, tous les professeurs de plus de 55 ans bénéficient d’un accès prioritaire à la vaccination.

Une mesure trop timide pour les syndicats, qui doit être élargie « sans critère d’âge, à tous les personnels travaillant avec des élèves non masqués », comme l’a indiqué le Sgen Cfdt dans un communiqué.  Le ministre n’a pas donné plus de détails sur ce point.

Leave a Reply