Rentrée scolaire: le port du masque sera obligatoire “en toute situation” dès le collège – BFMTV

Spread the love

Le ministre ed l’Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé, ce mercredi, que le port du masque pour lutter contre le Covid-19 allait devenir obligatoire pour tous les élèves de collège et de lycée à la rentrée scolaire.

À la rentrée scolaire, le port du masque sera obligatoire dans les établissements scolaires “en toute situation” pour les collégiens et les lycéens, a annoncé le ministre de l’Éducation ce jeudi soir.

Ces masques devront être fournis par les familles, s’agissant “d’une fourniture comme les autres”, a prévenu Jean-Michel Blanquer. Mais l’État “sera capable de fournir des masques aux enfants si nécessaire”, a encore ajouté le ministre sur France 2.

Jusqu’alors, le protocole sanitaire publié en juillet dernier par le gouvernement prévoyait le masque obligatoire dans les lieux clos pour les élèves de plus de 11 ans, uniquement lorsque la distanciation sociale ne pouvait être respectée.

Selon nos informations, les établissements scolaires auront possibilité de déroger à cette nouvelle règle sur décision locale dans les espaces aérés, tels que les cours de recréation.

Pas d’obligation pour les moins de 11 ans

Le port du masque ne sera, en revanche, pas rendu obligatoire pour les élèves de moins de 11 ans, à savoir les élèves de maternelle et de primaire.

Mais il sera recommandé pour les professeurs de classes de maternelle, comme dans les crèches, a précisé le cabinet du ministère de l’Éducation à BFMTV. Le brassage de groupes scolaires ne sera pas interdit mais le ministère préconise de le limiter dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Malgré la recrudescence de l’épidémie de Covid-19 en France, le ministre de l’Éducation nationale a balayé d’un revers de manche tout report de la rentrée scolaire, prévue mardi 1er septembre prochain.

Par ailleurs, le ministre de l’Éducation souhaite une densification des tests de dépistage au Covid-19, notamment en cas de personnes testées positives dans une classe. L’objectif serait ainsi d’accélérer le nombre de tests, de manière à pouvoir rouvrir une classe dans les 48 heures, et de limiter le temps de fermeture des classes. 

Des syndicats enseignants ont récemment fait part de leurs inquiétudes pour la rentrée scolaire au moment où les cas de Covid-19 repartent à la hausse et alors que le dernier protocole sanitaire, qui remonte à fin juillet, a notamment assoupli les règles de distanciation dans les établissements.

Véronique Fèvre avec Jeanne Bulant

Leave a Reply