Rentrée scolaire : Jean-Michel Blanquer donne les derniers ajustements du protocole sanitaire – Le Monde

Spread the love
Des élèves attendent de passer un test Covid-19, dans une école primaire, à Eysines (Gironde), le 25 février 2021.

Accueil de tous les élèves, port du masque obligatoire en intérieur, limitation du brassage… Jean-Michel Blanquer a donné dans les colonnes du Journal du dimanche (JDD) du 22 août, des précisions sur le protocole sanitaire en vigueur à la rentrée du 2 septembre.

Le « niveau 2 » (sur quatre) du protocole diffusé fin juillet a été retenu pour la France métropolitaine : les élèves vont en classe tous les jours en effectifs complets, continuent à porter le masque à l’intérieur et à respecter les gestes barrières et le non-brassage entre les niveaux scolaires. En intérieur, les enseignants d’EPS sont invités à éviter les sports « de contact », a précisé le ministre.

Si des ajustements seront possibles en fonction des situations locales, ce niveau d’alerte est « celui qui nous permet d’avoir la rentrée la plus normale possible, avec les élèves en classe, tout en préservant la santé de chacun », a insisté Jean-Michel Blanquer.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi A quinze jours de la rentrée scolaire, des conditions sanitaires encore très floues

Sur la gestion des cas positifs et des cas contact, à l’école primaire, le protocole reste le même que l’an dernier : un cas de Covid-19 entraîne la fermeture de la classe. Mais il a été ajusté pour les collégiens et lycéens ; en juillet, le ministre avait créé la surprise en annonçant que les enfants non-vaccinés seraient « évincés » si un élève était testé positif dans leur classe. Mais d’après ses déclarations au JDD et les mises à jour du protocole en ligne sur le site de l’éducation nationale, seuls les élèves non vaccinés et cas contacts de l’enfant testé positif seront finalement isolés.

« Le ministère semble être revenu au principe de réalité, ironise Sophie Vénétitay, du SNES-FSU. Cette idée avait été sortie du chapeau au cœur de l’été, et on ne voyait pas comment la mettre en place sans générer de fortes tensions. »

La question sensible du statut vaccinal des élèves

Autre précision importante : contrairement à ce qui a circulé cet été, les élèves de 6e sont bien soumis au même protocole que les autres collégiens lorsqu’un cas se déclare dans leur classe. Mais, à la différence de leurs camarades de plus de 12 ans autorisés à se faire vacciner, ils ne peuvent faire jouer leur certificat de vaccination pour revenir plus vite de l’isolement réglementaire de sept jours.

Sur la question sensible du statut vaccinal des élèves, Jean-Michel Blanquer donne au JDD une précision de taille : les enfants considérés comme cas contacts pourront revenir en classe avant les sept jours sur la foi d’une attestation des parents. Ceux-ci « seront libres de dire si leur enfant est vacciné ou non, mais cela relève de la responsabilité individuelle », tranche le ministre. Les autorités sanitaires pourront, le cas échéant, vérifier que les familles des enfants cas contact disent vrai.

Il vous reste 61.69% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply