Rentrée : protocole sanitaire, calendrier… Tout ce qu’il faut savoir avant mardi – actu.fr

Spread the love
Dans le cartable cette année, il ne faudra pas oublier de glisser un masque pour les enfants de 11 ans et plus.
Dans le cartable cette année, il ne faudra pas oublier de glisser un masque pour les enfants de 11 ans et plus. (©Illustration / Adobe Stock)

Il est l’heure de remettre son réveil : la rentrée des classes, c’est mardi ! Entre port du masque, gestes barrière et menace de fermetures d’établissements en cas de reprise de l’épidémie de Covid-19, cette rentrée scolaire 2020 ne ressemblera à aucune autre.

Vous n’êtes pas à jour de tout ce qu’il est impératif de savoir avant de reprendre le chemin de l’école ? Voici une session de rattrapage. 

Port du masque : ce qu’il faut retenir

Dans le cartable cette année, on met la trousse, les cahiers, le goûter… et le masque ! Le port du masque sera obligatoire dès le mardi 1er septembre 2020, pour les élèves à partir de 11 ans et pour les enseignants et personnels, y compris ceux de maternelle

« Le port du masque ‘grand public’ est obligatoire dans les espaces clos ainsi que dans les espaces extérieurs », souligne le ministère de l’Education nationale dans la dernière version de son protocole sanitaire, publié jeudi 27 août. Masque en classe donc, mais aussi dans la cour de récréation.

Et à qui de fournir ces masques pour les élèves ? L’Etat s’engage à en distribuer aux familles les plus précaires. Pour les autres, ce sera aux familles d’équiper leur progéniture, le masque étant considéré comme « une fourniture de rentrée ». Néanmoins, certains départements et régions se sont engagés à fournir des masques gratuits pour les élèves.

Lire aussi : Masques transparents à l’école : « Le gouvernement semble s’inspirer de Rouen »

La distanciation physique, c’est fini…

Contrairement à la reprise des cours post-confinement en juin, la distanciation physique dans les espaces clos (salles de classe, ateliers, bibliothèques, réfectoires, cantines, internats, etc.), ne sera plus obligatoire « lorsqu’elle n’est pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir la totalité des élèves ».

Les établissements sont toutefois invités à assurer « la plus grande distance possible entre les élèves », en particulier dans les salles de classe et dans les cantines, qui seront bien ouvertes.

De même, il n’est plus imposé aux établissements de limiter le brassage entre élèves. À chaque école, collège et lycée de s’organiser pour que les classes, groupes de classes ou niveaux différents se croisent le moins possible.

Lire aussi : Covid-19 : la rentrée scolaire ne sera pas reportée, assure Jean-Michel Blanquer

… mais on maintient les gestes barrière

En revanche, pas question de transiger sur les gestes barrière. Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a rappelé l’importance du « lavage systématique des mains plusieurs fois par jour » : la mesure est « essentielle » et parfois négligée, a-t-il estimé.

Le protocole recommande d’éviter l’utilisation des serviettes à usage collectif. Pour le lavage des mains, il peut se faire à l’eau et au savon, ou avec du gel hydroalcoolique.

Les locaux, eux, devront être ventilés au moins 15 minutes par jour et nettoyés et désinfectés plusieurs fois par jour, comme les matériels.

Lire aussi : L’allocation de rentrée scolaire versée aujourd’hui : voici les nouveaux montants

Et en cas de contagion au Covid-19 ?

En cas de fièvre (38°C ou plus) ou d’apparition de symptômes chez l’élève ou dans sa famille, les parents d’élèves sont invités « à ne pas mettre leurs enfants à l’école, au collège ou au lycée ».

Les élèves testés positifs au coronavirus (ou si des membres de leur foyer le sont) ne doivent évidemment pas se rendre à l’école.

Par ailleurs, le Premier ministre Jean Castex a suggéré d’éviter que « papy et mamie aillent chercher les enfants à l’école, quitte à renforcer le périscolaire jusqu’à ce que les parents puissent venir eux-même les récupérer », dans la mesure du possible et par principe de précaution vis-à-vis de cette population âgée plus vulnérable au virus.

Lire aussi : Rentrée scolaire : les enseignants inquiets face à la progression du virus

Un plan de fermetures localisées d’établissements

En cas de rebond épidémique, le gouvernement a prévu un protocole sanitaire adapté qu’il souhaite ne dévoiler que si nécessaire. En fonction de la situation sur un territoire donné, des mesures éventuelles de fermetures temporaires de classes ou d’établissements pourront être décidées par le recteur, le préfet et la direction de l’Agence régionale de santé.

Dans le cas où ces mesures plus strictes seraient prises, le ministre Jean-Michel Blanquer s’est engagé à assurer les conditions nécessaires pour permettre l’enseignement à distance : 

S’il devait y avoir « des mesures hybrides » (un enseignement à distance conjugué à un enseignement physique) ou de confinement, nous nous tenons prêts. 2 000 ordinateurs sont prêts à être déployés dans ce cas sur tout le territoire.

Quid du calendrier scolaire ? 

Covid-19 ou pas, on ne va pas se mentir, ce à quoi on pense (presque) en premier c’est : quand auront lieu les prochaines vacances ? Nous vous avons présenté dans cet article les détails du calendrier scolaire pour l’année 2020-2021

À retenir : les vacances de la Toussaint se tiendront du 18 octobre au 1er novembre pour tout le monde, et celles de Noël du 20 décembre au 3 janvier. Les vacances d’été devraient débuter le 7 juillet pour se terminer le 31 août 2021.

Quant aux vacances d’hiver et celles de Pâques, elles sont réparties selon les zones géographiques habituelles. À noter que cette année, c’est la zone A qui partira en congés en première, suivie de la zone C, et la zone B fermera la marche. Plus de détails dans le calendrier ci-dessous : 

Calendrier scolaire de l'année 2020-2021.
Calendrier scolaire de l’année 2020-2021. (©Ministère de l’Education nationale)

Quelques conseils pour la route

Enfin, on ne vous laissera pas emmener vos enfants jusqu’à l’école avec la boule au ventre. Une pédiatre, un pédopsychiatre et une psychanalyste nous ont livrés quelques conseils pour préparer sereinement cette rentrée. 

Les essentiels à retenir :

  • Parents, ne dramatisez pas ! Les enfants sont des éponges, veillez à ne pas leur transmettre vos angoisses ;
  • Soyez à l’écoute de vos enfants, expliquez-leur quelle est la situation ; 
  • Veillez à ce que tout le monde reprenne un bon rythme de sommeil ; 
  • Faites confiance à vos enfants : la plupart ont déjà intégré les gestes barrière. Quant au port du masque, ça ne devrait pas être insurmontable. Vigilance tout de même aux enfants présentant des troubles psychiques ou développant des signes d’anxiété sévère.

Bonne rentrée à toutes et à tous ! 

Leave a Reply