Posted on
Spread the love

Un fonctionnaire de police s’est donné la mort, ce lundi 13 janvier, dans les toilettes du centre de rétention administrative de Rennes. Il aurait utilisé son arme de service. Son corps a été découvert vers 18 h 30.

Le drame a eu lieu dans les toilettes du centre de rétention administrative de Rennes (photo d’illustration). | ARCHIVES

  • Le drame a eu lieu dans les toilettes du centre de rétention administrative de Rennes (photo d’illustration).
    Le drame a eu lieu dans les toilettes du centre de rétention administrative de Rennes (photo d’illustration). | ARCHIVES
Un fonctionnaire de la police aux frontières, un brigadier-chef de 52 ans, qui se serait donné la mort ce lundi 13 janvier 2020, au centre de rétention administrative de Rennes, situé près de l’aéroport de Rennes Saint-Jacques.

L’homme aurait utilisé son arme de service et aurait mis fin à ses jours dans les toilettes de l’établissement. Il aurait fini son service vers les 17 h et son corps a été retrouvé sur place une heure trente plus tard.

Une information confirmée par Philippe Astruc, le procureur de la République de Rennes qui s’est rendu sur place. Il a indiqué l’ouverture d’une enquête.

Selon l’AFP, une policière de 52 ans a également mis fin à ses jours ce lundi matin avec son arme de service dans les locaux du commissariat de Saint-Nazaire, selon la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de Loire-Atlantique.

Partager cet article Le drame a eu lieu dans les toilettes du centre de rétention administrative de Rennes (photo d’illustration).

Rennes. Suicide d’un policier au centre de rétention administrativeOuest-France.fr

Advertisements

Leave a Reply