Régionales : va-t-on vers une abstention record sous la Ve République au premier tour dimanche ? – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Le premier tour des élections régionales et départementales a lieu ce dimanche 20 juin. Le scrutin ne passionne pas les électeurs puisque la participation pourrait être très faible selon plusieurs sondages.

L’abstention sera-t-elle le grand vainqueur du premier tour des élections régionales dimanche 20 juin ? Il semble que oui selon plusieurs sondages nationaux publiés ces derniers jours. 

Le baromètre RegioTrack Opinion way pour Les Echos table sur 62 % d’abstention au premier tour des élections régionales dimanche. Ce serait un record pour une élection sous la Ve République. Le sondage Ifop-Fiducial, publié vendredi, prévoit 60 % d’abstention. Selon un sondage Elabe pour BFMTV, réalisé les 15 et 16 juin, l’abstention pourrait être comprise entre 59 et 64 %.

L’Occitanie n’est pas en reste. L’abstention est estimée à 57 % selon le sondage Ifop-Fiducial-groupe La Dépêche du Midi publié en début de semaine. Cela signifie qu’à peine 43 % des électeurs d’Occitanie devraient se déplacer dimanche pour aller voter. C’est peu, très peu.

Une insatisfaction de l’offre électorale ?

Pour quelles raisons le nombre de Français qui ne veulent pas voter est-il aussi élevé ? “Il y a plusieurs raisons : la méconnaissance du scrutin, une insatisfaction de l’offre électorale, un manque de temps, d’intérêt, l’idée que son vote ne changera pas grand-chose et que la politique n’a pas d’effet sur la réalité quotidienne”, explique à La Dépêche Frédéric Micheau, le directeur général adjoint d’Opinion way. Il faut dire aussi que le Covid-19 et les restrictions sanitaires ont empêché la tenue de meetings et l’organisation d’une campagne électorale classique.

De son côté, Rémi Lefebvre, professeur de science politique à Lille, y voit les raisons suivantes : “Atonie de la campagne, illisibilité des règles du jeu et de l’offre politique, nationalisation des enjeux”. Dans une tribune publiée dans Libération, il juge que “les citoyens peinent à s’approprier ce double scrutin”. Nous voterons en effet pour les élections régionales et les élections départementales, les 20 et 27 juin.

Une démocratie de l’abstention

Avec les années, l’abstention gagne du terrain malgré l’apparition de nouveaux hommes et nouvelles femmes politiques dans les régions ou d’un nouveau parti comme LREM. Aux régionales de 2010, l’abstention avait été de 53,67 % au premier tour au niveau national. En 2015, elle s’était montée à 50,09 %. Il y avait eu un élan civique entre les deux tours avec une abstention de 41,59 %.

Pour Frédéric Dabi, directeur général de l’Ifop, interrogé par La Dépêche, “la France est dans un cycle abstentionniste. Il y a aussi une logique de vanité du vote. C’est l’idée que voter c’est vain, c’est inutile, ça ne change rien. On est à la veille d’un séisme abstentionniste”.

Céline Braconnier dirige Science-Po à Saint-Germain-en-Laye. Elle a estimé, sur France Culture, “qu’on continue de s’inscrire dans une démocratie qui devient de plus en plus une démocratie de l’abstention”.

Qui peut profiter de l’abstention ?

Si dimanche soir, l’abstention dépasse les 60 %, une formation politique pourrait-elle en profiter plus qu’une autre ? “Ça va toucher tout le monde, toutes les catégories sociales, estime Frédéric Dabi de l’Ifop. On dit que ça profite au Rassemblement National, c’est pas complètement vrai. Dans l’enquête Ifop-Fiducial, on voit que ce sont les électeurs de droite et du RN qui semblent les plus mobilisés pour voter. Et c’est difficile de tirer des enseignements vu l’ampleur de ce chiffre”.

Les professions de foi des candidats sont arrivées cette semaine dans les boîtes aux lettres. Les électeurs qui ne voulaient pas voter vont-ils finalement changer d’avis ? “L’abstention, c’est aussi un comportement d’humeur et donc difficilement prévisible” fait remarquer Frédéric Micheau d’Opinion way. D’autant que les transports régionaux, les lycées ou le développement économique – les principales compétences de la région – sont des domaines importants dans notre quotidien.

Leave a Reply