Régionales : consultés par l’exécutif, les maires majoritairement favorables au maintien du scrutin en juin – Le Figaro

Spread the love

Selon les résultats fournis par le ministère de l’Intérieur, 56% des maires qui ont participé à la consultation ont voté pour un maintien. Un vote est prévu mardi à l’Assemblée et mercredi au Sénat pour entériner la décision.

Ils ont dit «oui» à une large majorité. Consultés par l’exécutif, 56% des maires de France se sont prononcés en faveur du maintien des élections régionales les 20 et 27 juin prochains, 40% ont répondu «non», et 4% n’ont pas répondu à la question posée. Quant à la participation, elle s’est élevée à 69% (soit 24 257 maires). Déjà repoussé de mars à juin en raison de la crise sanitaire, le scrutin semble donc, cette fois, en bonne voie pour avoir lieu au début de l’été.

«Participation importante»

«Cette participation importante est à saluer», a souligné le ministère de l’Intérieur dans un communiqué de presse envoyé lundi en fin d’après-midi. Cette consultation n’a cependant pas été au goût de tout le monde. L’opposition a soupçonné l’exécutif de chercher un moyen pour de nouveau contourner ces élections régionales, jugées défavorables pour la majorité.

La semaine dernière, le premier ministre, Jean Castex, avait toutefois assuré qu’il privilégiait «à ce stade» le maintien du scrutin aux dates prévues en juin. Matignon a par ailleurs indiqué ce lundi que la question du maintien fera l’objet d’un débat, suivi d’un vote consultatif, mardi à l’Assemblée nationale et mercredi au Sénat.

Reste à savoir comment se déroulera le scrutin. Dans son communiqué, le ministère a indiqué qu’il «a remis des évolutions possibles sur les modalités de scrutin». De son côté, le Conseil scientifique avait estimé dans un avis rendu fin mars que la décision revenait au politique. Il recommandait toutefois un protocole sanitaire particulier en cas de maintien, notamment «de solliciter des personnes vaccinées», «c’est-à-dire des personnes plus âgées», pour tenir les bureaux.

Le Conseil avait également suggéré que le vote pourrait se dérouler «en extérieur» et que la tenue du scrutin «obligera à un nettoyage strict» des écoles mobilisées.

Leave a Reply