Régionales 2021 : passe d’armes entre Eric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin – Le Monde

Spread the love

Les lendemains de défaite électorale ne sont jamais simples à digérer. Il est plus rare, en revanche, de voir leurs conséquences s’inviter dans le cadre solennel de l’Elysée. Le ministre de la justice, Eric Dupond-Moretti, et celui de l’intérieur, Gérald Darmanin, se sont ainsi livrés à une passe d’armes devant leurs collègues du gouvernement, mercredi 23 juin, avant le conseil des ministres.

Les deux hommes figuraient ensemble sur la liste menée dans les Hauts-de-France par le secrétaire d’Etat aux retraites, Laurent Pietraszewski, qui a été éliminée dès le premier tour des élections régionales, dimanche, avec 9,13 % des voix. Si le garde des sceaux s’était invité avec enthousiasme dans cette campagne, M. Darmanin, lui, renâclait à l’idée de se présenter contre le président sortant de la région, Xavier Bertrand (ex-Les Républicains), son ancien mentor, dont il a été le vice-président. Mais Emmanuel Macron a eu raison de ses réticences.

Lire aussi Régionales 2021 : visualisez les retraits, fusions et alliances de l’entre-deux-tours

Xavier Bertrand « récompensé pour son bilan »

Le locataire de la place Beauvau, dans le même temps, était candidat aux élections départementales dans le Nord, sur le canton de Tourcoing-2, ville dont il a été réélu maire, en 2020, avant de passer la main à une de ses adjointes. Fort d’un résultat de 54 % des voix au premier tour – qui le place en bonne position pour être élu au conseil départemental, dimanche –, M. Darmanin s’est permis quelques petites piques contre ses collègues de la Macronie auprès de la presse. « Je suis le seul ministre à avoir fait deux fois de suite, aux municipales et aux départementales, plus de 50 % au premier tour », a-t-il claironné selon des propos rapportés par France Inter. Et d’ajouter :

« Sur notre canton, on fait six fois mieux que la liste Pietraszewski. »

Le ministre de l’intérieur s’est ensuite félicité du score (41,4 %) enregistré par son « ami » Xavier Bertrand, « récompensé pour son bilan ». « J’appelle sans difficulté à voter pour lui », a-t-il lancé. De quoi susciter l’ire d’Eric Dupond-Moretti, dont le visage ornait les affiches de campagne de la majorité au côté de celui de Laurent Pietraszewski.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Régionales 2021 : dans les Hauts-de-France, Xavier Bertrand savoure son score surprise et pense déjà à la présidentielle

« Moi, au moins, j’ai gagné mon élection »

« C’est indigne, c’est une trahison ! », a reproché le garde des sceaux au ministre de l’intérieur devant l’ensemble de leurs collègues du gouvernement, selon des propos révélés par Cnews et confirmés au Monde par plusieurs participants. Emmanuel Macron et le premier ministre, Jean Castex, n’étaient alors pas encore présents. « Moi, au moins, j’ai gagné mon élection », a rétorqué Gérald Darmanin.

Il vous reste 25.34% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply