Régionales 2021 en Paca : la gauche se maintient et renonce à faire barrage au candidat RN Mariani – Le Figaro

Spread the love

Arrivé troisième lors du premier tour qui s’est tenu ce dimanche 20 juin 2021, l’écologiste Jean-Laurent Felizia a annoncé dimanche se maintenir face à Renaud Muselier (LR) et Thierry Mariani (RN). Le scénario inverse s’était produit en 2015.

La gauche se maintient. Malgré les scores au coude-à-coude du candidat RN Thierry Mariani (34,4%) et du président LR sortant Renaud Muselier (33,6%) au premier tour des élections régionales, le candidat PS/EELV/PCF Jean-Laurent Felizia (16,2%) a annoncé maintenir sa liste au second, prévu le dimanche 27 juin.

» EN DIRECT – Suivez les dernières informations sur les élections régionales et départementales 2021

«Nous avons eu un débat collectif (…). Si les résultats définitifs confirment les tendances, nous avons décidé de maintenir la voix de la gauche et de l’écologie au second tour de cette élection», a déclaré l’intéressé. Alors que la gauche; emmenée par Christophe Castaner (PS), s’était retirée lors du scrutin de 2015, le candidat a soutenu que son parti ne «disparaîtrait» pas cette année. «Le 27 juin, vous porterez au Conseil régional une équipe prête à vous défendre», a-t-il assuré à ses électeurs.

«Au second tour nous aurons un adversaire, Renaud Muselier, mais surtout un ennemi, le Rassemblement national qui reste pour nous une force d’exclusion, qui reste pour nous une force d’intolérance qui ne doit pas l’emporter dans notre région. Surtout, nous continuerons à faire campagne pour nos idées, nos valeurs», a asséné l’écologiste. Et d’ajouter : «Dimanche, j’appellerai tous les électeurs de la gauche et de l’écologie qui se sont abstenus (…) à se mobiliser largement pour faire vivre les valeurs de la gauche, de l’écologie, dans la prochaine assemblée régionale.»

Jean-Laurent Felizia avait laissé planer l’incertitude sur ses intentions pendant toute la campagne. Face à des sondages donnant Thierry Mariani en tête au premier comme au second tour dans tous les cas de figure, il se préparait à un dilemme. Se maintenir pour exister dans l’hémicycle régional, au risque de faire élire le RN ? Ou s’effacer de nouveau, quitte à n’avoir aucun élu pour les six prochaines années, sans pour autant être assuré d’une défaite de Thierry Mariani ? Il a fini par trancher.

À VOIR AUSSI – Régionales et départementales 2021: Renaud Muselier devance Thierry Mariani en Paca

Reste à savoir si ses colistiers le soutiendront : Olivier Faure, le patron du PS, a d’ores et déjà indiqué qu’en cas de risque RN, il n’y aurait «aucun socialiste» sur les listes. Un «risque» qui sera notamment indexé sur la décision de l’écolo-centriste Jean-Marc Governatori, qui pourrait apporter ses 5,1% de suffrages à Renaud Muselier.

«J’appelle solennellement au retrait de la liste conduite par Jean-Laurent Félizia. Aucun risque ne peut être pris face à l’extrême-droite», a déclaré le premier secrétaire du parti. L’écologiste Yannick Jadot a de son côté caractérisé le choix du candidat d’«erreur politique». «Je ne soutiens pas cette décision», a-t-il assuré, appelant les écologistes de la région à revenir sur leur décision avant le dépôt des listes mardi.

Leave a Reply