Réforme des retraites : le gouvernement promet « un projet avant la fin de semaine prochaine » – Le Monde

Spread the love

« Nous sommes dans le dernier kilomètre », affirme-t-on au sein de l’exécutif. Alors que les grèves et les manifestations contre la réforme des retraites ont débuté, jeudi 5 décembre, Emmanuel Macron et son gouvernement pourraient enfin sortir du brouillard entretenu depuis plusieurs mois et poser « un projet sur la table avant la fin de la semaine prochaine », assure un conseiller de l’Elysée.

Une « architecture générale » qui doit être précisée par le premier ministre, Edouard Philippe, « vraisemblablement en milieu de semaine prochaine », précise-t-on de même source. « Ce n’est pas tranché », nuance-t-on à Matignon.

Grève du 5 décembre en direct : suivez la journée de mobilisation

Au préalable, le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, doit remettre une synthèse des consultations qu’il aura effectuées avec les partenaires sociaux, lundi 9 ou mardi 10 décembre. Charge, ensuite, à Emmanuel Macron et son premier ministre de déterminer les derniers arbitrages.

Peuvent-ils dépendre de l’ampleur de la mobilisation sociale des prochains jours ? « Les violences éventuelles ne changeront pas le fond », veut croire une ministre, qui précise néanmoins : « Il y a une marge de négociation si jamais la CFDT ou la CFTC nous dit qu’on tope là ou là. »

« La manifestation d’aujourd’hui est un élément important mais l’achèvement du cycle de concertation avec les organisations syndicales est l’élément le plus important », complète un conseiller de l’exécutif.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Réforme des retraites : les pistes de négociation du gouvernement pour faire retomber la pression

Edouard Philippe à pied d’œuvre

Plusieurs points cruciaux restent en suspens. Notamment la question de savoir si des mesures d’économie – qui aboutiraient à l’instauration d’un âge pivot ou d’un relèvement de l’âge de départ à la retraite – seront introduites dans le projet de loi. « Nous devons équilibrer les régimes de retraites, mais nous pouvons prendre le temps de le faire », estime un dirigeant de la majorité. Les périodes de transitions conduisant des 42 régimes existants vers le régime universel ne sont par ailleurs pas encore décidées.

En attendant, Edouard Philippe est à pied d’œuvre, jeudi, pour surveiller l’évolution du mouvement. Un déplacement du premier ministre est attendu au cours de la journée.

Emmanuel Macron, pour sa part, ne devrait en théorie pas s’exprimer sur le sujet avant que le chef du gouvernement ne l’ait fait lui-même en milieu de semaine prochaine. Le chef de l’Etat, selon son entourage, se veut « calme et déterminé », même si la mobilisation pourrait s’avérer d’ampleur.

« Nous nous attendons tous à un blocage massif qui pourrait durer un petit moment », reconnaît un député de La République en marche.

Lire aussi Réforme des retraites : 48 questions pour comprendre le débat

Notre sélection d’articles sur la réforme des retraites

Leave a Reply