Reconnaissance faciale en France, Fitbit et Samsung hors de Chine, la Libra a du plomb dans l'aile ; c'est le 6ème ZD Brief saison 2

Voici le sixième épisode (saison 2) du ZD Brief, le podcast dédié aux nouvelles technologies.
Sommaire :

La reconnaissance faciale arrive dès novembre en France
Fitbit et Samsung quittent la Chine
La cryptomonnaie que Facebook a du plomb dans l’aile
Le chiffre de la semaine : 66% des PME se disent victimes d’attaque
Faut-il installer MacOS 10.15 Catalina ?

La reconnaissance faciale arrive dès novembre en France

Alicem – Authentification en ligne certifiée sur mobile – est un outil de reconnaissance faciale créé par le ministère de l’Intérieur français et l’Agence Nationale des Titres Sécurisés.

Les autorités françaises ont décidé de l’utiliser dès le mois de novembre et ce malgré les critiques de la Cnil et des associations. La Quadrature du Net par exemple a déposé en juillet dernier un recours devant le Conseil d’État pour demander l’annulation du décret autorisant la création d’Alicem. Peine perdue.

L’occasion était trop belle pour Paris de se placer en tête de file au niveau mondial sur la question de la sécurisation de l’identification des citoyens. La France va donc rejoindre le club très fermé des Etats souhaitant doter leurs citoyens d’une identité en ligne, à l’image de Singapour. 

La mise en place d’Alicem devrait permettre, via le recours à la technologie de reconnaissance faciale, d’accéder aux services publics sur la plateforme “France Connect”.

Problème, Alicem ne peut être installé que sur des smartphones Android. Mais la création d’un compte n’est pas obligatoire, elle reste juste fortement conseillée par les autorités. Elles y voient ainsi un moyen pour le citoyen de prouver son identité sur la toile de manière sécurisée face aux tentatives d’usurpation d’identité.

Fitbit et Samsung quittent la Chine

Fitbit, le fabricant de bracelets connectés, vient d’annoncer la relocalisation de sa production en dehors de Chine à partir de janvier prochain. Pourquoi ? Les dirigeants de Fitbit ne l’ont pas dit mais on peut imaginer comme pour Samsung qui a pris précédemment la même décision, les couts douaniers vont exploser du fait du différent commercial antre la chine et les etats unis.

Cet été, Fitbit a fait parti du groupe d’entreprises qui ont adressé des courriers au président des Etats-Unis pour s’opposer à son projet d’augmenter les tarifs douaniers sur les importations chinoises. Peine perdu, le groupe américain fait donc ses valises.

La cryptomonnaie que Facebook a du plomb dans l’aile

La Libra, la cryptomonnaie que Facebook veut lancer l’an prochain, a du plomb dans l’aile. La commission des services financiers de la Chambre des États-Unis a demandé à Facebook de suspendre son programme le temps d’examiner les problématiques qu’il pose. Le 23 octobre, Mark Zuckerberg devra même répondre en personne aux questions de la commission de la chambre.

On est septique aussi de ce côté ci de l’atlantique. Bruno Le Maire, le ministre français de l’économie estime que la Libra représente  « des risques pour les consommateurs et les entreprises » et qu’avec cette cryptomonnaie « la souveraineté monétaire des États est en jeu ». D’ailleurs, les régulateurs européens se sont engagés à empêcher l’implantation de la Libra jusqu’à ce que les préoccupations en matière de protection de la vie privée soient résolues.

Pire, en début de semaine, PayPal a annoncé qu’il se retirait du consortium Libra Association chargé d’assurer la gouvernance de la cryptomonnaie. Des rumeurs soutiennent également que Mastercard et Visa pourraient aussi revoir leur implication. La mise sur le marché de la Libra risque donc d’être très compliquée !

Le chiffre de la semaine : 66% des PME se disent victimes d’attaque

66%, c’est la proportion des PME qui aujourd’hui se disent victimes d’attaque de la part de pirates informatique. C’est en tout cas ce que révèle une étude publiée cette semaine.

Pire aux Etats-Unis, ce sont 69% des organisations qui déclarent avoir perdu des renseignements de nature délicate sur leur entreprise ou sur leurs clients au cours des 12 derniers mois. Soit une augmentation de 50 % par rapport à il y a quatre ans.

Les formes les plus courantes de cyberattaques auxquelles ces PME doivent faire face sont l’hameçonnage, dit aussi phishing, le vol ou la compromission d’appareils. Et le problème c’est que ces PME ont du mal a savoir comment régir. Plus de la moitié d’entre elles investissent jusqu’à 18,4 millions de dollars dans la cybersécurité. Et elles admettent malheureusement ne pas savoir à quel point leurs outils sont performants et efficaces.

Faut-il installer MacOS 10.15 Catalina ?

MacOS 10.15 Catalina vient de sortir, et voici quelques préconisations. Sachez que pour l’avoir testé, on peut vous dire que Catalina ne pose pas de problèmes majeurs.

Bien sur, il va y avoir de nouvelles mises à jour mineures à télécharger dans les jours à venir mais rien de grave. Vous pouvez bien entendu attendre s vous ne voulez pas recommencer l’opération trop de fois et bénéficier dans quelques semaines d’une mise à jour cumulative. Mon conseil, attendez surtout si vous avez une utilisation professionnelle de votre mac.

Sauf peut être pour les DJs et tout ceux qui ont passé du temps à édifier leur bibliothèque iTunes. Pourquoi ? Et bien parce que iTunes est désormais banni de Catalina. Et avec lui toute la personnalisation que vous avez faite sur ce logiciel. Donc prenez votre mal en patience, ça vous évitera des déconvenues fâcheuses (lire Comment préparer son Mac à Catalina).

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply