Reconfinements, situation “hors de contrôle”… On fait le point sur la pandémie de coronavirus dans le monde – Nice-Matin

Spread the love

L’Amérique latine, deuxième région la plus touchée

L’Amérique latine et les Caraïbes sont devenues lundi la deuxième région la plus touchée au monde par la pandémie, derrière l’Europe, avec plus de 144.760 décès officiellement recensés.

Elle dépasse ainsi les bilans des Etats-Unis et du Canada (plus de 144.000 morts). Le Brésil est le pays le plus endeuillé de la région et dénombre à lui seul 72.100 décès, suivi du Mexique (plus de 35.000 morts).

En Colombie, le confinement est renforcé à partir de lundi à Bogota, après l’assouplissement décidé par le gouvernement en raison de l’effondrement économique.

Jusqu’au 23 août, des zones sont mises en “quarantaines strictes”, afin de laisser chez elles 2,5 millions de personnes à tour de rôle.

Situation “hors de contrôle” aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, la pandémie continue de flamber particulièrement dans de grands Etats du sud, et les maires de plusieurs grandes villes envisagent ou réclament un reconfinement.

A Miami, le nombre de patients Covid-19 en soins intensifs est sept fois supérieur à ce qu’il était en mars et avril, selon le maire, Francis Suarez. “C’est hors de contrôle”, a-t-il dit.

Quant à un reconfinement, “nous devons l’envisager”, a-t-il dit, s’en remettant au jour où les hôpitaux lui diront qu’ils ne peuvent plus faire face.

Les Etats-Unis ont recensé dimanche 59.747 nouvelles contaminations en 24 heures, selon le bilan quotidien de l’université Johns Hopkins. Le nombre de décès s’établit à 135.171.

Prévisions économiques pessimistes

Quant aux effets économiques de la crise sanitaire, le Fonds monétaire international (FMI) se montre encore pessimiste pour le Moyen-Orient.

Il a abaissé ses prévisions de croissance à leur plus bas niveau en un demi-siècle, en raison du “double choc” de la faiblesse des prix du pétrole et de la pandémie.

L’ONU, elle, avertit la récession mondiale due au nouveau coronavirus risquait de pousser vers la faim entre 83 et 132 millions de personnes supplémentaires.

La pandémie a fait plus de 569.135 morts dans le monde depuis que le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre.

Leave a Reply