Radioplayer : l’union des grandes radios françaises fera-t-elle la force ?

Spread the love

C’est un événement sur un marché pourtant très concurrentiel. Cinq grands groupes radiophoniques français ont décidé de s’associer pour créer Radioplayer, une nouvelle application gratuite qui regroupe leurs stations respectives.

Dans le détail, on retrouve ainsi Radio France (France Inter, France Info, France Culture, France Bleu, France Musique, FIP, Mouv’), NRJ Group (NRJ, Chérie FM, Rire et chansons, Nostalgie), le groupe M6 (RTL, RTL2, Fun Radio), Lagardère (Europe 1, Virgin, RFM), ou encore Altice Média (RMC, BFM Business). Seul manque à l’appel de ces ténors, la radio Skyrock qui n’a pas souhaité y participer.

Mieux peser face aux GAFA

Ces géants sont aussi rejoints pour l’occasion par un collectif regroupant des radios indépendantes telles que Radio Classique et Nova, mais aussi 600 webradios et 130 radios locales, bref, l’ensemble est ce qui se fait de mieux en la matière dans l’Hexagone.

Radioplayer propose ainsi les émissions en direct de ces participants mais également leurs podcasts, pour un total d’environ 100 000 programmes. Enfin, comme le précisent nos confrères de Pure Médias, la plateforme ne proposera pas de publicité rajoutée, seule figurera celle qui est diffusée directement sur les radios.

Outre ce contenu très riche, Radiplayer offre aussi les avantages d’une plateforme moderne de streaming. Elle intègre donc un moteur de recherche et un algorithme qui s’adapte aux goûts de l’utilisateur pour lui proposer des contenus pertinents.

Pour ces grands groupes, cet outil est vu comme une forme de réponse à des acteurs tels que TuneIn, Radio Live, ou encore Spotify. Cité par Les Échos, Jean-Eric Valli, le président de Radioplayer explique ainsi qu’ils « reprennent nos programmes gratuitement, souvent illégalement et choisissent eux-mêmes les radios qu’ils diffusent ». L’ambition est ici de reprendre le contrôle pour établir un lien plus direct entre la radio et l’auditeur.

Enfin, les Gafa sont aussi en ligne de mire à travers leurs enceintes connectées qui pèsent aujourd’hui près de 10 % de l’écoute digitale. L’idée est donc que l’union de ces acteurs tricolores permettra de peser face à ces géants de la Tech.

Leave a Reply