Advertisements

Quitter Facebook est vraiment bon pour votre santé

Spread the love

On savait déjà que Facebook n’était pas forcément le mieux si vous vouliez avoir accès à des informations vérifiées, protéger vos données et votre vie privée ou encore déconnecter un peu de votre smartphone. Mais, une étude scientifique va même plus loin en établissant un lien clair et précis entre le fait de quitter Facebook et un impact positif sur votre vie. On vous explique le pourquoi du comment.

Facebook ne vous aide pas à vous sentir bien

De quoi parle-t-on ici concrètement ? D’une étude réalisée en 2017 avec des étudiants au Texas. Les sujets ont été divisés en deux groupes. Un qui s’est déconnecté de Facebook pendant une semaine et l’autre qui est resté actif sur le réseau social de Mark Zuckeberg. Bilan ? Ceux qui étaient déconnectés de Facebook ont certes lu moins d’informations, mais ils se sentaient aussi mieux à la fin de l’expérimentation.

Concrètement, « Facebook a des effets significatifs sur d’importants aspects de notre vie qui ne sont pas directement liés à ses ses objectifs initiaux », en l’occurrence maintenir du lien social, être en contact avec ses proches. Facebook cause ainsi un sentiment de dépression et une consommation plus importante d’informations.

Ceux qui n’étaient pas sur Facebook ont aussi moins mangé à l’extérieur, fait moins d’achats impulsifs, et étaient plus productifs.

En revanche, ce que l’on peut aussi considérer comme un aspect négatif est l’aspect réduit à l’information. Les utilisateurs n’allaient pas chercher les dernières nouvelles sur d’autres sources. Quand on sait l’importance du phénomène de diffusion de fake news sur le réseau social, cette découverte prend toute son importance. Si Facebook a fait des efforts dans ce domaine, la manipulation à l’oeuvre aux Etats-Unis dans la campagne présidentielle 2020 montre déjà que le système rencontre ses limites.

Advertisements

Leave a Reply