Qui sont les anti-vaccins en France? – RMC

Spread the love

Les premiers vaccins contre le coronavirus devraient être disponibles en France dès le mois de janvier. Mais la question se pose:  les Français vont-ils se vacciner? Pas si sûr alors que selon un dernier sondage Ipsos réalisé dans 15 pays, la France est le pays qui compte le plus d’opposants à la vaccination. 

A la question simple: “Etes-vous prêt à vous faire vacciner contre le Covid-19?”. 87% des Indiens répondent “oui”, ainsi que 85% des Chinois et 79% des Britanniques. Et les Français?  ils répondent “oui” à 54% seulement. C’est le plus petit score: 15eme sur 15. Ou plutôt champion du monde du scepticisme sur les vaccins. 

Et si la question est plus précise: “Êtes-vous prêt à vous faire vacciner dès la sortie du vaccin?”, c’est à dire sans attendre, alors il ne reste plus que 12% des Français à répondre “oui”.

Est ce qu’on connaît le profil des opposants au vaccins?

Selon une étude de la fondation Jean Jaurès, les femmes sont plus méfiantes vis-à-vis des vaccins que les hommes. Les jeunes le sont aussi plus que les vieux ce qui est logique parce que les personnes âgées ont plus peur du virus. 

Politiquement, les plus anti-vaccins sont les électeurs du Rassemblement national et de la France Insoumise.

Mais on ne note pas de différence entre les catégories socio-professionnelles. Les riches ne sont pas plus, ou pas moins anti-vaccins que les plus modestes. Et c’est pour cela que l’on obtient ces chiffres très élevés. C’est parce que la méfiance touche toutes les catégories de la population française.

Un noyau dur

Environ 15% des Français qui sont contre les vaccins en général selon une enquête Odoxa, font partie de ce que l’on peut qualifier de noyau dur. Ce sont souvent ceux qui n’ont pas apprécié que le nombre de vaccins obligatoires pour les bébés passe de 3 à 11 en 2018. 

Mais ce noyau dur vient de considérablement s’élargir pour qu’on en arrive à un Français sur deux qui se méfie du futur vaccin. Avec principalement l’extraordinaire rapidité de la mise au point des vaccins contre ce virus. 8 mois, contre dix ans habituellement. Ceux-là soulignent que l’on va commercialiser ces vaccins sans avoir beaucoup de recul. 

Le combat des complotistes

Et là, on assiste à une explosion de leurs audiences. Les vidéos de ceux qui dénoncent un complot mondial peuvent atteindre des millions de vues. Ils dénoncent un vaccin qui aurait été fabriqué par l’homme, plus précisément souvent par l’institut Pasteur. Ils défendent l’idée que l’industrie pharmaceutique, dite Big Pharma, exagère les dangers du coronavirus pour gagner de l’argent avec le vaccin. Ou que l’on est face à un complot qui vise à contrôler la population via des puces ou des nano particules qui se trouvent dans le vaccin. Voir un complot pour réduire la population mondiale. 

Qui sont les leaders “anti-vax”?

Silvano Trotta, un chef d’entreprise qui défend l’idée que l’on va tous nous implanter des puces électroniques est l’un des gourous du mouvement anti-vaccin. Il pense aussi que l’homme n’a jamais marché sur la Lune et d’ailleurs que la Lune est creuse. 

Il y a aussi le belge Jean Jacques Crèvecoeur, qui nous alerte sur la dictature totalitaire mondiale qui s’annonce.

La suissesse Ema Krusi, est, elle, contre le vaccin mais aussi contre les masques et contre les tests. Sur YouTube, c’est une star, dans la vie elle tient une boutique de chaussures à Genève.

On peut aussi citer Serge Rader, proche de Nicolas Dupond Aignan. Il estime que les autorités suscitent la panique pour imposer le vaccin. Il a co-écrit un livre avec Michele Rivasi, députée européenne, Europe-écologie-les Verts, est aussi très vaccino-sceptique.

Représentés dans le “documentaire” “Hold-up”

Les complotistes du 11 septembre avait un livre, celui de Thierry Meyssan, les complotistes d’aujourd’hui ont un film: “Hold-up”. Dans ce documentaire de près de trois heures, s’exprime une quinzaine d’intervenants qui ne croient pas que le coronavirus soit vraiment dangereux ou qui dénoncent un grand complot mondial. Et plus généralement l’idée que l’on nous ment !  

Le film a déjà été vu 2,5 millions de fois, et sans doute 3 millions à l’heure où l’on parle. C’est un score qu’atteignent très peu de documentaires passant à la télévision.

Il était au départ disponible sur une plateforme payante de vidéo à la demande: Viméo. Puis Viméo l’a retiré à cause de la polémique sur les contres vérités du doc. Et c’est à ce moment-là que la diffusion a explosé. Il a aussi été repris par des dizaines de comptes YouTube. Autrement dit, c’est une censure qui a assuré son succès. 

Plus on dénonce le complotisme, plus on le conforte. Si les autorités sanitaires veulent que le Français se vaccinent, il va falloir rétablir la confiance, et pour cela être transparent. Il faudra aussi lutter contre les illuminés en leur expliquant notamment que la lune n’est pas creuse…

Leave a Reply