Quelle somme d’argent vous ferait renoncer à utiliser Google ?

Spread the love

Faire une recherche rapide sur Google, consulter ses mails, aller scroller la homepage de son compte Facebook, Instagram ou Twitter… Nous utilisons chaque jour des services en ligne qui ont radicalement changé nos vies et la marche du monde. Comment expliquer alors que les taux de croissance soient plutôt moyens ou bas dans les pays occidentaux ? C’est à cette question qu’a tenté de répondre Jerome Powell le président de la Fed dans un discours prononcé récemment.

L’utilisateur médian renoncerait à Google pour 17 530 dollars par an

Pour lui, le problème vient directement de la manière dont les indicateurs économiques tels que le PIB sont conçus. Ils prennent en compte la somme des produits achetés et vendus, or la plupart des services de base que nous utilisons sur Internet sont gratuits. Dès lors, les chiffres n’intègrent pas les avantages générés pour les entreprises et les consommateurs.

L’idée est donc de savoir ce que vaut réellement Internet pour les utilisateurs. Trois économistes américains et hollandais ont justement travaillé sur le sujet de la valeur monétaire des outils les plus utilisés sur le Web. Ils ont déterminé qu’un utilisateur médian demanderait 48 dollars pour cesser d’utiliser Facebook pendant un mois. Pour YouTube, ce prix grimperait à 1173 dollars par an. Il faudrait verser la somme de 17 530 dollars pour qu’il cesse d’utiliser Google les douze prochains mois, ce qui fait du moteur de recherche le service le plus prisé. Enfin, les réseaux sociaux jugés les moins utiles par les internautes sont Snapchat : 2,17 euros pour un mois et LinkedIn : 1,52 euros.

Au delà de ces chiffres, cette étude permet surtout de repenser la manière dont nous appréhendons les indicateurs économiques. Erik Brynjolfsson, chercheur du MIT et co-auteur de cette étude, suggère en effet une modification du PIB qui permettrait d’intégrer les bénéfices que procurent ces services aux acteurs de la vie économique.

Leave a Reply