Que nous réserve la tempête Alex ? – Le Télégramme

Spread the love

Lecture : 3 minutes

La tempête Alex va toucher les côtes bretonnes dans les prochaines heures. Routeur météo bien connu dans le monde de la course au large, le Morbihannais Christian Dumard suit de près l’évolution du phénomène qui va générer des rafales pouvant atteindre 80, voire 90 nœuds. Soit 150 à 160 km/h.

Que va nous apporter cette tempête ?

Des vents forts mais aussi beaucoup de pluie, déjà. On aura du vent fort à terre mais je pense que les vents les plus forts seront en mer, au large. Ou alors non loin des îles morbihannaises.

Justement, on voit sur les fichiers météo que les vents les plus forts vont souffler dans une zone allant des Glénan à Belle-Île…

Il est difficile de dire avec certitude mais c’est effectivement dans cette zone-là que les vents les plus forts sont annoncés.

On parle de vents de plus de 90 nœuds, c’est bien cela ?

Oui, cela fait 150 à 160 km/h. Nous ne sommes pas loin de forces cycloniques. Le vent moyen sera de l’ordre de 50-55 nœuds (autour de 100 km/h), ce qui est déjà beaucoup. Ensuite, on peut avoir 80, voire 90 nœuds dans les rafales.

Comment explique-t-on ces vents aussi forts dans les rafales ?

Il y a du vent très froid qui descend du Groenland, c’est pour cela que ce sera très « rafaleux ».

Si on a 50-60 nœuds de vent à terre, il peut y avoir des arbres et des cheminées qui tombent, des toitures abîmées, du mobilier de jardin qui vole.

Peut-on déjà dire qu’Alex fera partie des plus grosses tempêtes jamais observées en Bretagne ?

Ce n’est pas la première fois que de telles dépressions passent en Bretagne. On en a plusieurs, de mémoire en 1987, 1990, 1999. La nuit prochaine, si les vents les plus forts restent au large, ce sera une grosse tempête mais il n’est pas certain que, dans les terres, on ait l’impression de quelque chose d’énorme. Ce ne sera peut-être pas aussi exceptionnel qu’une grosse tempête hivernale.

Est-ce normal d’avoir de telles dépressions à cette époque de l’année ?

Oui, nous sommes en octobre. Ce n’est pas très fréquent mais ce n’est pas anormal non plus, même de cette force-là.

À terre, que risque-t-on avec de tels vents ?

Si on a 50-60 nœuds de vent à terre, il peut y avoir des arbres et des cheminées qui tombent, des toitures abîmées, du mobilier de jardin qui vole.

Y a-t-il des risques de vagues-submersion ?

En mer, il y a de la houle (4 à 5 mètres) et beaucoup de mer mais, selon moi, sur une zone allant de La Trinité à Lorient, au moment où le vent soufflera le plus fort, on sera à marée basse. Donc nous n’avons pas la combinaison marée haute + grands coefficients + vents forts en même temps. Cela ne concerne que la Bretagne Sud.

Le plus fort est annoncé dans la nuit de ce jeudi à vendredi, mais comment évolue la tempête par la suite ?

On voit qu’elle bouge mais on ne sait pas précisément comment elle va évoluer, les différents modèles ne sont pas d’accord. Elle va se combler donc elle sera moins violente à partir de vendredi matin. La tempête concernera toute la Bretagne et les îles anglo-normandes.

Suivez notre direct

Leave a Reply