Quatrième vague, pass sanitaire, vaccination à l’école… Ce qu’il faut retenir de l’interview de Jean Castex – CNEWS

Spread the love

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé, ce mercredi 21 juillet, les dernières mesures prises contre la propagation du Covid-19 en France, à l’issue d’un nouveau conseil de défense sanitaire.

Le pensionnaire de Matignon a dévoilé sur TF1 l’objectif à court terme du gouvernement : «Nous donner ensemble tous les moyens pour minimiser les risques» de contamination. Il a commencé son propos en appuyant sur un point : sur le record de 18.000 contaminations annoncées hier, 96 % des cas n’étaient pas vaccinés.

«Le monde est confronté à une quatrième, vague mais la contagiosité oblige encore plus à vacciner», a ensuite martelé Jean Castex. DAns ce contexte, le gouvernement souhaite donc vacciner toujours plus et étendre le pass sanitaire.

«gestion territorialisée» des mesures sanitaires

Dans ce sens, le Premier ministre a annoncé l’ouverture de «5 millions de rendez-vous dans les 15 jours» pour se faire vacciner. Le but est de poursuivre les grands axes fixés par Emmanuel Macron, lors de son allocution du 12 juillet.

Jean Castex a confirmé qu’il allait saisir le Conseil constitutionnel une fois que le texte sera voté au Parlement lorsqu’il espère qu’il sera prêt pour le début du mois d’août.

Concernant les mesures sanitaires, le Premier ministre a annoncé la poursuite d’une «gestion territorialisée», dont le but est d’éviter de «prendre des mesures de freinage fortes».

Le pensionnaire de Matignon a confirmé que la population âgée de 12 à 17 ans était exemptée de l’obligation de pass sanitaire jusqu’au mois de septembre. Il a confirmé également que le pass sanitaire ne sera pas appliqué dans les établissements scolaires. Cependant, le souhait de l’exécutif est de vacciner les élèves à la rentrée dans les collèges et les lycées. Le ministre de l’Education donnera sous peu des précisions sur ce «dispositif».

Les boîtes de nuit «sous forte surveillance»

Le gouvernement n’a, pour le moment, pas décidé de fermer les boîtes de nuit qui viennent à peine de reprendre leur activité et ont adopté le pass sanitaire. Cependant, «les deux tiers n’ont pas rouvert», a souligné le Premier ministre.

«On sait que ce sont les endroits où la circulation virale est la plus forte», a-t-il ajouté en précisant que ces établissements étaient «sous surveillance forte, en particulier dans les départements où les cas explosent».

Le collectif de 35 citoyens tirés au sort planche depuis janvier sur la campagne de vaccination anti-Covid.

Jean Castex l’a répété, le déploiement du pass sanitaire et la vaccination est un «moyen de laisser ouvert le plus possible des lieux qui auraient pu être fermés».

Ainsi, suivant le calendrier fixé, les bars et les restaurants devront vérifier dès le mois d’août que leurs clients ont leur pass sanitaire. Les contrôles d’identité, aléatoires, seront eux à la charge des forces de l’ordre.   

Ces mesures sont actuellement en «cours de discussion et seront alourdies par le législateur», a précisé Jean Castex. 


Leave a Reply