Quand vos tweets politiques peuvent vous faire rater un entretien d’embauche

Spread the love

En théorie, toute personne est libre d’exprimer librement son opinion sur internet, dans la limite de la législation. L’expression politique peut toutefois poser un vrai problème pour certains et notamment pour les demandeurs d’emploi. Ainsi, dans un texte de conseil adressé aux candidats, Pôle Emploi n’y va pas par quatre chemins et suggère de faire le tri dans ses publications publiques sur Facebook, Twitter et les réseaux sociaux généralistes :

Passez, par exemple, en privé les photos trop personnelles ou les tweets politiques. Les recruteurs peuvent en effet éliminer une candidature s’ils estiment qu’un de ces éléments est « compromettant ».

Les opinions jugées “extrémistes” peuvent nuire aux candidats

Pour en savoir un peu plus sur les conséquences des déclarations politiques en ligne en matière de recherche d’emploi, la société Skynova a mené une étude très intéressante auprès de 1000 employés et 200 responsables du recrutement américains. L’objectif était de savoir dans quelle mesure les employeurs vérifient les prises de position d’un candidat, et si cela impacte la décision finale.

Dans le détail, ils ont tout d’abord constaté que 62 % des responsables de recrutement vérifiaient toujours ou souvent les profils de réseaux sociaux d’un candidat. La plupart du temps cependant, ils le font pour obtenir certains détails supplémentaires sur les antécédents professionnels du demandeur d’emploi.

Dans les cas où ils scrutent les opinions politiques, les recruteurs affirment à 39% que cela n’a aucun impact. Plus de 20 % des répondants estiment que cela jouera en la défaveur du candidat. Au contraire, pour 40 % des responsables, cela pourrait peser positivement sur leur candidature.

Les opinions jugées extrémistes restent néanmoins peu appréciées par les employeurs. Ainsi, pour ne citer qu’un exemple, 27 % d’entre eux estiment qu’un soutien affirmé à l’ancien président Donald Trump pourrait nuire à un demandeur d’emploi.

Lors de vos recherches, il convient donc d’avoir ces éléments en tête. Il faut aussi savoir qu’en vertu de la loi européenne de protection de la vie privée, vous pouvez demander la suppression de certaines de vos informations personnelles. Le formulaire proposé par Google est disponible à cette adresse. Enfin, et c’est à l’appréciation de chacun, vous pouvez aussi choisir de vous exprimer librement sur les réseaux sociaux en utilisant un pseudonyme.

4.4 / 5

17,9 M avis

Leave a Reply